Energie solaire à moindre cout dans l’espace G5-SAHEL : L’Initiative « Désert to Power » lancée à Ouaga

Aux Sommets G5-Sahel/CEDEAO au Burkina Faso pour l’exploitation de l’énergie solaire et la lutte contre le terrorisme, les Chefs d’Etats ouest africains ont lancé l’initiative « Désert to Power » qui permet d’exploiter l’énergie solaire pour le développement socio-économique des pays de l’espace Sahélo Saharien.

L’initiative « Desert to Power » vise à transformer les zones désertiques de l’Afrique en de nouvelles sources de production d’énergie électrique mais aussi de production agricole à travers l’utilisation de l’énergie solaire.

Elle entend développer des systèmes de production d’énergie solaire de 100 000 MW à travers le Sahel. Cette production se fera par le biais d’une combinaison de projets publics, privés, raccordés au réseau et hors réseau. L’objectif étant de connecter 160 millions de foyers à travers les services publics d’électricité et les producteurs indépendants d’énergies. En hors réseau, l’initiative « Desert to Power » va faire la promotion de solutions de systèmes solaires photovoltaïques domestiques individuels avec en ligne de mire, donner accès à l’électricité à 90 millions de personnes en synergie avec les programmes agricoles et hydrauliques.

Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a pris part à ce rendez-vous qui permettra au Mali de bénéficier de l’électrification de ses zones frontalières avec les autres pays du G5 Sahel.

Pour cette rencontre de haut niveau du 13 septembre 2019 à Ouagadougou, l’opportunité de plaidoyer a été donnée à la Banque Africaine de Développement BAD d’exposer à la Conférence des chefs d’Etat du G5 Sahel les ambitions et actions de l’initiative « Desert to Power », pour obtenir l’appui politique nécessaire des pays du G5-sahel pour renforcer la synergie d’action entre les parties prenantes sur la mobilisation des financements pour la réalisation de l’Initiative dans les pays du G5 Sahel.

L’un des objectifs de la création du G5 Sahel est de développer des projets et programmes à même de lutter contre l’extrême pauvreté et le chômage des jeunes, véritables terreaux du terrorisme. Déjà les Chefs d’Etat ont élaboré la Stratégie pour le Développement et la Sécurité (SDS) du G5 Sahel. Articulée autour de sept priorités majeures, elle constitue un cadre programmatique de référence pour toutes les interventions du G5 Sahel et de ses Partenaires Techniques et Financiers. La SDS est mise en œuvre à travers un Programme d’Investissements Prioritaires (PIP) triennal glissant.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel, la BAD a marqué son engagement à accompagner l’Alliance Sahel dans la mobilisation des ressources.

Il est attendu comme résultats que les parties prenantes des pays du G5 sahel ainsi que les partenaires financiers soient informés des objectifs de l’initiative ; des axes prioritaires d’intervention soient identifiés et leurs alignements avec les activités en cours discutées ; les modalités de portage des projets esquissées et que la structure d’implémentation du programme « Desert to Power » soit adoptée.

La SDS et son PIP constituent une réponse, au plus haut niveau politique des Etats membres du G5 Sahel, à la problématique globale de développement humain durable des populations du G5 Sahel. Dans la mise en œuvre de la première phase du PIP 2019-2021, outre la réalisation des infrastructures et des initiatives de renforcement de la capacité de résilience des populations, il est inscrit des projets d’électrification des zones rurales frontalières.
Pour le Mali, l’initiative va permettre de produire de l’électricité solaire à moindre coût, en quantité, par rapport aux besoins des populations, surtout celles rurales.
Selon le Ministre malien en charge de l’Energie, le Mali possède un potentiel solaire qui permet de produire sur chaque mètre carré, un minimum de 6 kilowatts d’énergie. La BAD s’est déjà engagée à décaisser en faveur du projet, 20 millions de dollars pour contribuer au coût des études et de préparation. L’objectif est de produire 1100 Mega au niveau des pays du G5-Sahel en capacité de production au niveau des centrales solaires. L’initiative concerne 11 pays sahéliens d’Afrique.

C.A avec Cellule Communication Présidence

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here