Entrepreneuriat au Mali : PMU s’engage auprès des jeunes

Les rives du fleuves Niger ont fini d’abriter la dernière édition de Bama’Art. Événement où le PMU aura été d’un apport mais qui est loin d’être le seul, à en juger par son implication auprès des jeunes entrepreneurs dans le monde de l’événementiel.

Depuis un an , l’agence AFRICA SCENE réunit du beau monde avec Bama’Art, dans le cadre de son rendez-vous dédié au monde des affaires. Alors que la saison 2 a pris forme, on peut noter que le PMU prise le secteur de l’événementiel par sa présence remarquée à plusieurs rencontres.

Durant la SAISON 1, la maison dédiée aux courses de chevaux et paris sportifs en fut le sponsor officiel. Même lors de l’anniversaire célébrant la première bougie, la Direction de Kafogo Coulibaly n’a pas manqué de jouer sa partition. Depuis plus de 2 ans, on peut constater en définitive que sa présence auprès les jeunes du Mali est fréquente et constante.

Dynamique instaurée alors qu’un certain Arouna Modibo Touré était aux affaires. Désormais au gouvernement, ses remplaçants ont pris le relais dans le même élan avec une forte implication dans des évènement tels que : «Femmes d’Ambitions» , «Forum International sur le Sport», «Planète A» ou encore le Festival de Sélingué piloté par notre confrère Ibrahima Coulibaly. Ces événements appuyés par le PMU sont illustrés par Mohamed Coulibaly ou Aminata Makoun Traoré qui émergent au pays après avoir fait respectivement leurs preuves au Canada et sur le continent.

Après des années de crise multisectorielle, depuis 2012, le Mali tente de se relever. La culture permet de redorer son blason sur le champ de la visibilité de ses label et l’appui du PMU auprès de la jeunesse va dans le sens de la promotion du MADE IN MALI. Selon toute évidence, cet engagement n’est pas prêt de prendre fin, au regard de ses initiatives dans le monde de l’événementiel afin de promouvoir l’image du Mali.

Correspondance particulière / futurcom planet

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here