Ligue des Champions : l’Atlético et la Juventus se neutralisent après un match fou, le Bayern Munich et Manchester City déroulent

La Ligue de Champions est enfin de retour. Après un premier acte riche en buts hier, cette nouvelle soirée a tenu toutes ses promesses. Plusieurs cadors européens étaient sur le pont, notamment l’Atlético de Madrid et la Juventus qui se sont neutralisés au Wanda Metropolitano (2-2). Dans les autres rencontres de la soirée, le Bayern Munich et Manchester City se sont imposés sans problème.

Paris Saint-Germain versus Real Madrid. Pour cette première journée d’UEFA Champions League, l’affiche entre les champions de France et les Merengues de Zinedine Zidane et Karim Benzema était particulièrement attendue. Mais d’autres cadors européens entraient également en piste ce mercredi. Un choc cinq étoiles était d’ailleurs au menu dans le groupe D puisque l’Atlético de Madrid, qui a subi de nombreux changements cet été, recevait la Juventus Turin au Wanda Metropolitano. À cette occasion, Diego Simeone misait sur un 4-4-2 avec le duo Diego Costa-João Felix devant. En face, Maurizio Sarri dirigeait son premier match en C1 sur le banc bianconero. Le technicien italien optait pour un 4-3-3 avec un trio Pjanic-Khedira-Matuidi au milieu. Adrien Rabiot, lui, prenait place sur le banc. Devant, Gonzalo Higuain était soutenu par Cuadrado et Cristiano Ronaldo, véritable bête noire des Colchoneros.

En 33 confrontations toutes compétitions confondues face à l’Atlético, le Portugais a planté 25 buts. Autant dire qu’il était particulièrement attendu ce soir dans la capitale espagnole, où les supporters locaux n’ont pas oublié qu’il a porté le maillot du Real Madrid pendant des années. D’ailleurs, CR7 était sifflé à chaque ballon touché dans une rencontre qui démarrait fort. Les deux formations mettaient de l’intensité et se rendaient coup pour coup. Les Espagnols mettaient une grosse pression et se montraient les plus dangereux. Parti du milieu de terrain, João Felix faisait parler sa vitesse et sa percussion pour éliminer de Ligt, pas vraiment serein. Puis il enchaînait avec une frappe à l’entrée de la surface. Vigilant, Szczesny détournait le ballon en corner d’une claquette (11e). Ensuite, c’était au tour de Gimenez de multiplier les têtes dangereuses (13e, 18e). Dominée, la Juventus avait du mal à conserver le ballon, agressée par ses adversaires.

L’Atlético et la Juventus se quittent sur un nul

Il fallait donc attendre la 22e pour voir Cristiano Ronaldo tenter sa chance du droit. Mais Oblak n’était pas inquiété. Ce qui n’était pas le cas de Szczesny, sollicité après des tentatives de João Felix (26e, 28e). Touteois, la Juve ne lâchait rien à l’instar de Pjanic, qui récupérait un ballon à l’entrée de la surface avant d’envoyer un tir détourné qui ne passait pas loin des cages madrilènes (35e). Les Bianconeri se montraient de plus en plus en cette fin de première période. Oublié sur le côté gauche sur un corner, CR7 plaçait une tête. Sans danger pour Oblak (40e). Malgré une ultime tentative totalement manquée de Matuidi (45e), le score ne changeait pas (0-0). Au retour des vestiaires, la Juventus trouvait la faille d’emblée. Après une belle ouverture signée Bonucci, Higuain héritait du ballon et trouvait Cuadrado sur le côté droit. Le Colombien percutait et envoyait un missile en pleine lucarne. Un choix gagnant de la part de Sarri, qui avait décidé de le titulariser (0-1, 48e).

Touchés mais pas coulés, les Espagnols tentaient de réagir avec Thomas Partey ou Trippier. Mais ils faisaient face à une formation piémontaise mieux en place en deuxième mi-temps. Ce qui n’empêchait pas l’Atlético d’essayer de produire du jeu et de tenter sa chance avec Gimenez, dont la tête faisait frissonner le stade (60e). Un stade qui était éteint quelques minutes plus tard. Parfaitement servi par Alex Sandro au premier poteau, Matuidi plaçait une tête décroisée imparable (0-2, 65e). Les Colchoneros ne tardaient pas à réagir grâce à un but de la tête signé Savic (1-2, 70e). Les Espagnols poussaient pour revenir en fin de rencontre. La tension montait d’un cran. Et la Juve n’était pas loin de marquer de nouveau. Lancé dans la profondeur, Higuain butait sur Oblak. Matuidi suivait et frappait. Mais son tir était contré (73e). En face, Vitolo, entré en jeu, obligeait Szczesny à faire une parade suite à une frappe puissante (82e). Et les efforts de l’Atlético payaient. Encore sur coup de pied arrêté, les Espagnols égalisaient à la 90e par Hector Herrera, entré en jeu peu avant (2-2, 90e). Le match n’était pas terminé CR7 n’était pas loin d’offrir la victoire à son équipe mais son tir passait juste à côté des buts (94e). Score final : 2-2.

Le Bayern Munich et Manchester City victorieux

Dans le groupe B, le Bayern Munich recevait l’Étoile Rouge de Belgrade. Les Français Hernandez, Pavard, Tolisso et Coman étaient lancés d’entrée. Même chose pour les recrues Coutinho et Perisic. Rapidement, les Bavarois prenaient les commandes de la rencontre. Coutinho se mettait en évidence avec une frappe brossée du droit. Mais elle était captée par le portier adverse (14e). Il remettait ça à la 21e avec un tir du droit qui ne passait pas loin du cadre. Malgré une timide réaction de l’Étoile Rouge, le Bayern dominait de la tête et des épaules. Et Coman finissait par ouvrir le score à la 34e. Après un bon travail de Perisic côté gauche, il était servi et plaçait une tête inspirée (1-0). Puis, Coutinho marquait du pied droit. Mais son but était refusé pour un hors-jeu (41e). En deuxième période, les Munichois repartaient avec les mêmes intentions. Ils doublaient la mise par l’indispensable Lewandowski (2-0, 80e) avant de marquer de nouveau par Müller (91e).Une belle opération de la part des Allemands, notamment après le nul entre Tottenham et l’Olympiakos (2-2) en match avancé.

Dans le groupe C, Manchester City était en déplacement en Ukraine pour défier le Shaktar Donetsk. Privé d’Aymeric Laporte ou encore de John Stones, tous le deux blessés, Pep Guardiola associait Otamendi à Fernandinho en défense centrale. Malgré cela, les Skyblues maîtrisaient la rencontre, menés par De Bruyne ou le remuant Sterling. Mais c’était Mahrez qui ouvrait le score à la 25e. Après un tir de Gündoğan repoussé par le poteau, l’Algérien suivait et propulsait le cuir au fond des filets (0-1, 25e). Puis les Anglais doublaient la mise. Mahrez trouvait Gündoğan qui enchaînait avec une frappe du droit (0-2, 38e). Au retour des vestiaires, City n’était pas loin de tripler la mise par Sterling, qui était stoppé par le poteau (53e). Les Citizens y parvenaient à la 76e grâce à un but de Gabriel Jesus (0-3). Un score qui ne changeait pas. Dans le même groupe, le Dinamo Zagreb n’a fait qu’une bouchée de l’Atalanta Bergame (4-0) avec un triplé d’Oršić.

Revivez le match Atlético de Madrid-Juventus sur notre live commenté

Les résultats de la soirée :

Groupe A :

 Club Bruges 0-0 Galatasaray

 Paris Saint-Germain 3-0 Real Madrid (Di Maria (14e, 33e), Meunier (90e+1) pour le PSG)

Groupe B :

 Olympiakos 2-2 Tottenham (Podence (44e), Valbuena (54e, sp) pour l’Olympiakos ; Kane (26e, sp), Lucas Moura (30e) pour Tottenham)

 Bayern Munich 3-0 Etoile Rouge de Belgrade (Coman (34e), Lewandowski (80e) , Müller (91e) pour le Bayern Munich)

Groupe C :

 Dinamo Zagreb 4-0 Atalanta Bergame (Leovac (10e), Oršić (31e, 42e, 68e) pour Zagreb)

Shakhtar Donetsk 0-3 Manchester City (Mahrez (25e), Gündoğan (38e), Gabriel Jesus (76e) pour Man City)

Groupe D :

Bayer Leverkusen 1-2 Lokomotiv Moscou (Höwedes (25e, c.s.c.) pour Leverkusen ; Krychowiak (16e), Barinov (37e) pour le Lokomotiv Moscou)

Atlético de Madrid 2-2 Juventus Turin (Savic (70e), Herrera (90e) pour l’Atlético ; Cuadrado (48e), Matuidi (65e) pour la Juventus)

Source: http://www.footmercato.net

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here