Dialogue national inclusif : Le ministre Thiam gagne le pari de la mobilisation de la société civile

Le Mali se prépare pour un rendez-vous historique. A savoir le dialogue national inclusif. Un dialogue qui sera une occasion pour eux de discuter de toutes les questions brûlantes de la vie de la nation. Il s’agit, entre autres, de la situation sécuritaire, politico-sociale et économique. Pour ce grand rendez-vous, la société civile a un grand rôle à jouer. Et mobiliser cette société civile qui partait en rang dispersé n’était pas gagné d’avance. Mais, le jeune stratège qui a en charge les Réformes institutionnelles et les Relations avec la société civile a su jouer son jeu. Il est ainsi parvenu à relever ce 1er grand défi de son département, avec la manière.

En  effet, le Mali traverse l’une des plus graves crises de son histoire. Et cela, depuis janvier 2012. Cette crise se caractérise par la situation sécuritaire, politique, économique et sociale très difficile. Ce qui fait que l’existence même de la nation se trouve menacée. Pour ce faire, à la demande des forces vives de la nation, le président de la République a initié le dialogue national inclusif. Cela, pour permettre au peuple de se parler et de se réconcilier. Afin que le pays se relève de cette crise qui n’a que trop duré. Les discutions sur plusieurs questions brûlantes sont attendus. Il s’agit, entre autres, des réformes constitutionnelles, politiques et administratives, de la situation securitaire, sociale et politique. L’un des grands maillons de cette consultation est la société civile. Il se trouve que celle-ci était très dispersée. Heureusement, le choix du Président de la République porté sur le jeune stratège Amadou Thiam à conduire non seulement les réformes politiques, mais aussi d’être le trait d’union entre l’Etat et les acteurs de la société civile paie.

Une 1ère mission réussie!

De sa nomination à nos jours, le ministre en charge des Réformes institutionnelles et des Relations avec la société civile, Amadou Thiam, a vite investi le terrain. Des visites de courtoisie à des concertations régionales, il a rencontré des les acteurs de la société civile de la Bamako et dans plusieurs régions.  Lors de ces rencontres, le Ministre Thiam a su convaincre la société civile à se réorganiser et à se mettre en ordre de bataille pour sauver la patrie. Il a aussi fait savoir à ses interlocuteurs la gravité de la situation actuelle du pays. Un message entendu par les acteurs de la société civile qui se sont mobilisés les 07 et 08 septembre pour l’atelier national sur la contribution de la société civile au dialogue national inclusif. A cette rencontre, 600 délégués étaient attendus, mais les organisateurs se sont retrouvés avec plus de 1 000 délégués venus de toutes les contrées du Mali et de la diaspora. Mieux, aucun délégué ne s’est absenté pendant les travaux. Ce qui montre à suffisance l’engouement que la société civile pour le dialogue. Aussi, des familles fondatrices de Bamako à la CAFO en passant par le Conseil national de la société civile, le Conseil national des jeunes, les commerçants détaillants, les transporteurs, le Haut conseil Islamique du Mali, l’AGEMPEM, l’Eglise Catholique, l’UJMMA et les acteurs de la société civile des régions de Kayes, de Koulikoro, de Tombouctou et de Taoudeni ont tous réaffirmé leur soutien sans condition au Ministre Amadou Thiam pour la réussite de sa mission. Avec cette grande mobilisation de la société civile autour d’Amadou Thiam, le dialogue national inclusif et les réformes institutionnelles sont en bonne voie.

André Traoré

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here