Dépotoir de Lafiabougou: la population manifeste, le gouvernement s’exécute

Dans la journée du 18 septembre et une partie d’hier jeudi 19 septembre, la route passant devant le cimetière de Lafiabougou était barricadée par des manifestants. Pour cause, les familles voisines ont bloqué la route pour manifester leur mécontentement face à la régénérescence de la montagne d’ordures qui leur pose des ennuis. Les manifestants étaient composés des habitants de Lafiabougou, de Hamdallaye ACI 2000, de Sébénikoro, de Djicoroni-Para et Bolibana.

Notre équipe de reportage a fait un tour sur le lieu pour constater la situation et savoir davantage sur les raisons de ce blocus qui a perturbé la circulation pendant ces deux jours. Selon les manifestants, cette décision de bloquer la route s’explique non seulement par l’odeur nauséabonde insupportable que dégage le dépôt d’ordures, mais aussi l’état dégradant de la route.
Le dépotoir de Lafiabougou est devenu un réel danger pour la santé et l’environnement local. Ainsi, les familles voisines ont décidé, dans la journée du mercredi 18 septembre, de bloquer la voie pour des raisons multiples.
Selon M. Mandjou SOW « nous avons bloqué la voie à cause de l’odeur insupportable et les multiples problèmes que le dépotoir cause sur la route. Plus de deux semaines, les ordures débordent sur la route, ce qui provoque les accidents ».
À notre interlocuteur d’ajouter : ‘’depuis hier midi (mercredi) jusqu’à aujourd’hui (jeudi), personne n’est venue nous parler honnêtement. A part la société Ozone Mali et certains membres du ministère de l’Assainissement qui ont évacué une partie. Nous invitons les autorités à venir constater elles-mêmes l’état du dépotoir et de la route pour que nous puissions avoir une solution. Pour le moment, la route reste barrée, nous les attendons ici’’.
Pour sa part Samba SOURAMA, un voisin dudit dépotoir de s’indigner en ces termes : « c’est visible, des tas d’ordures devant les concessions. D’abord, c’est dangereux pour notre santé. Raison pour laquelle, les riverains ont décidé de bloquer la voie afin qu’aucun véhicule ne passe et nous maintenons cette barricade jusqu’à ce que cette décharge soit évacuée ».
Ainsi, avec cette barricade, les passagers sont obligés d’emprunter des ruelles pour aboutir à leur destination.
Au moment de notre passage, M. SOUMARA a indiqué qu’ils sont en train de chercher la solution. ‘’Quand on veut être pacifique, on nous oblige à faire autrement. Ce qui n’est même pas le souhait de la population malienne, le fait même que les gens sont empêchés d’accéder leurs services est un problème, mais nous sommes obligés de le faire pour que les autorités puissent nous répondre dans un bref délai.’’
À ces côtés, Monsieur Boubacar Mama exprime en ces termes ses amertumes : « les problèmes de ce dépotoir existent, il y a à peu près six ans. Jusqu’à présent le gouvernement n’arrive toujours pas à trouver une solution. Et dans ces ordures, il y a toute sorte d’objets contagieux, les voisins tombent malades à cause de l’odeur impure de ces ordures ».
Aboubacar MAÏGA pour sa part dira ‘’nous avons bloqué la route suite à plusieurs problèmes qui se posent sur cette voie. Les eaux devant les différentes concessions, la prise de la voie par des ordures sont entre autres raisons qui nous ont poussé à barricader la route’’.
Au moment où nous mettions sous presse, nous apprenions qu’un terrain d’entente a été trouvé entre les manifestants et le département de l’Environnement et de l’assainissement.
Joint au téléphone, Mandjou SOW, porte-parole des manifestants a déclaré : « nous avons levé le blocus suite au passage d’un membre du ministère de l’Assainissement qui promet de commencer le travail, ce jeudi soir vers 18 heures ».

PAR BOSSOUAN DEMBELE
(STAGIAIRE)

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here