Réhabilitation de la route Kati-Didiéni Le directeur national des routes satisfait de l’évolution des travaux de la première phase

Le directeur national des routes, Mamadou Naman Keïta, accompagné d’une forte délégation, a effectué, le samedi dernier, une visite sur le chantier de bitumage de la route Kati – Didiéni. L’objectif était de s’enquérir de l’évolution de la première phase de réhabilitation de cette route.

Lors de cette visite guidée, le directeur national des routes et sa délégation se sont rendus successivement sur le premier front du chantier à Kati, sur la base d’installation de SATOM et sur le second front à Nionsombougou.

A la fin de la visite, le directeur national des routes, Mamadou Naman Kéïta a précisé que cette visite entre dans le cadre de la supervision périodique des travaux du ministère des Infrastructures et de l’équipement. » Les travaux évoluent bien malgré les contraintes liées aux péripéties de la pluie qui provoquent une diminution des rendements, nous obligeant à revenir souvent sur des tâches déjà exécutées. Mais Il n’y a pas d’incidents majeurs sur l’évolution générale des travaux« , a rassuré M. Keïta.

Il a précisé que pour avancer vite et satisfaire les attentes fortes des usagers, deux fronts ont été constitués : Le premier front s’étend de Kati à Nionsombougou et le deuxième de Nionsombougou à Kolokani. « Le rendement journalier est de 80% sur les deux fronts« , s’est-il réjoui.

Selon lui la première étape, qui durera 6 mois, couvre le revêtement de la route pour permettre aux usagers de circuler normalement avant la deuxième phase qui sera consacrée à l’exécution de la route sur une période de 30 mois. » Je précise que la première phase, c’est le revêtement de la route et non le bitumage de la route qui marquera la fin des travaux« , a-t-il soutenu.

Par ailleurs, il s’est montré satisfait de l’évolution des travaux quant à la première phase des travaux.

Le chef de mission et de contrôle du projet, Youssouf Boré, s’est dit lui aussi confiant quant à l’évolution et à la qualité des travaux, compte tenu de la forte mobilisation de l’entreprise qui s’occupe de la réhabilitation et de la réalisation de la route Kati-Didiéni.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here