Détention provisoire de Bakary Togola : La volte-face de ses partisans !

Suite à l’arrestation de Bakary Togola dans une affaire de plus de 9 milliards, ses partisans de Koumantou ont marché le lundi 16 septembre et la Coordination Nationale des Amis de Bakary Togla (CNA/BT) a animé un point de presse le mardi 17 septembre à Bamako. Pour non seulement affirmer leur soutien à M. Togola mais aussi demander sa libération.

Le vrai ami, c’est celui qui vient à ton chevet quand tu es dans des difficultés, dit adage de chez nous. A cet égard, des amis de Bakary Togola lui viennent en aide à hauteur de leur moyen. Faut-il le rappeler, Bakary Togola est en détention provisoire depuis le vendredi 13 septembre. A cause d’une affaire de plus de 9 milliards qu’il aurait détournés en tant que président du conseil d’administration de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC).

Suite à cela, la CNA/BT a animé un point de presse couplé à un meeting pour « demander la libération de Bakary ». Selon la coordination, cette affaire suscite beaucoup d’interrogations et renferme des zones d’ombres. C’est pourquoi, elle s’est demandé si c’est séant de priver de ses libertés un paysan qui a près de 3000 hectares à entretenir par plus de 10 000 travailleurs pendant cette période hivernale au seul motif qu’il a été dénoncé. La CAN/BT annonce que le déclenchement de l’affaire par un dénonciateur anonyme la laisse perplexe.

Pour convaincre l’opinion, les amis de Bakary Togola avancent que l’arrestation de ce dernier aura des conséquences désastreuses sur le pays. Pour eux, cette arrestation va entraîner : « la démobilisation du monde paysan ; une baisse notoire de la production du coton au Mali ; une baisse des productions céréalières, donc une menace pour l’autosuffisance alimentaire ».

A titre indicatif, la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC) a été créée en 2000 par Bakary Togla et d’autres cultivateurs de cotons pour, d’après la CNA/BT, sauver la CMDT, consolider la culture du coton et défendre les intérêts des paysans. Au moment où la CMDT était au bord de la faillite. A croire les amis de Bakary Togola, cela a boosté la production du coton au Mali et le prix du coton aux producteurs a considérablement augmenté. Aujourd’hui, le Mali est considéré comme le premier producteur de coton en Afrique subsaharienne et le coton représente 20% des produits d’exportation du pays soit un apport de plus de 200 milliards de nos francs à l’économie nationale.

Yacouba TRAORE

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here