Zone de recasement de Sotuba: Le premier substitut du tribunal de la commune I répond aux accusations du collectif

Accusé d’être de mèche avec certains spéculateurs fonciers par les membres du collectif des habitants de la zone de recasement de sotuba lors d’une conférence de presse tenue le vendredi 13 Septembre 2019 suite à l’affaire opposant Niamankolo Coulibaly et la mairie de la commune I du district de Bamako, le premier substitut du tribunal de la commune I Abdourahamane Mohamed Maiga nie tout en bloc. Il est étonné de voir son nom souillé dans un dossier dont il n’a pas connaissance et signale que depuis leur prise de fonction le 05 Août 2019, ils ont tout mis en œuvre afin d’assainir ce secteur et d’enfermer les spéculateurs fonciers.
Selon le premier substitut Abdourahamane Mohamed Maiga son nom est souillé dans une affaire dont il n’a pas connaissance. « Je n’ai jamais servi au tribunal de la commune I. » il a informé que c’est sa toute première fois de siéger au sein de ce tribunal et que les accusations portées en son encontre sont infondées. Le premier substitut Maiga a indiqué qu’il ne fait pas partie de cette race de magistrats qui ose poser de tels actes. « Mon grand père était magistrat, mon père est magistrat et je suis moi-même magistrat donc j’ai pas besoin de gâter ma réputation à cause des miettes. Ces spéculateurs ne peuvent offrir que des terrains et moi Dieu merci je peux leur offrir des champs. Donc je ne suis pas de cette race de magistrat. Notre combat est de lutter contre la spéculation foncière », a déclaré Maiga.
Moussa Samba Diallo

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here