Gestion des engrais subventionnes : Le ministre de l’Agriculture et les producteurs en tandem

Pour la réussite de la campagne agricole en cours, le Ministre de l’Agriculture Moulaye Hamed Aboubacar et les producteurs de la zone Office du Niger, mettent les bouchées doubles sur la bonne gestion des intrants agricoles subventionnés.

En visite d’échanges à Ségou, capitale du riz, avec les producteurs des zones de l’Office du Niger, la direction de l’ON et les fournisseurs d’engrais, le Ministre Moulaye Hamed Aboubacar a évoqué sans langue du bois, l’épineuse question de la gestion des intrants agricoles subventionnés.

La problématique avait été soulevée par les producteurs dans une correspondance adressée au Ministre de l’Agriculture, attirant son attention par rapport à un certain nombre de contraintes liées à la distribution des engrais dans la zone ON.

Très sensible aux préoccupations des paysans, le Ministre Moulaye Hamed s’est, immédiatement rendu à Ségou, la semaine dernière, pour résoudre ce problème en concert avec les concernés.

Précédemment géré à travers la méthode de caution technique, la nouvelle méthode de distribution électronique des engrais instituée par les plus hautes autorités pour la transparence, s’est heurtée à l’incompréhension des producteurs. D’où la visite d’échanges du Ministre avec les producteurs.

Face à ce problème, le patron du monde rural a informé les producteurs et les responsables de l’ON que le Premier ministre Dr Boubou Cissé a donné son accord pour recourir à l’ancienne méthode de distribution (la caution technique).

Toutefois, Moulaye Hamed Aboubacar a prévenu qu’« il n’est pas question d’abandonner la méthode de distribution électronique qui est instituée pour la transparence dans la gestion des engrais subventionnés ».

Selon lui, il y a urgence à réfléchir ensemble pour améliorer cette nouvelle méthode de la distribution électronique des intrants qui est une exigence des partenaires techniques et financiers, notamment la Banque mondiale.

Estimant que la méthode de distribution électronique des intrants est la bonne, le Ministre a également ajouté qu’«il est important de se retrouver de la base au sommet pour échanger sur toutes les questions qui concernent le monde agricole. Toutes les difficultés soulevées par les paysans sont prises en charge par la loi qui gère l’agriculture. Ensemble, nous allons voir quelle orientation donner à certaines situations pour que désormais, les choses soient automatiques en milieu paysan ».

Ousmane MORBA avec AMAP-Ségou

Source: L’Observatoire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here