Lutte contre la corruption : Déjà 19 personnes écrouées pour 11, 2 milliards de F CFA

19 personnes sont écrouées dans les prisons de Bamako et Kayes pour présomption de détournement de plus de 11,2 milliards de F CFA. Ce sont les conclusions auxquelles les Pôles économiques de Bamako et de Kayes sont parvenus à l’issue d’enquêtes sur les fonds disparus. 

La lutte contre la corruption et la délinquance financière est en train de prendre sa vitesse de croisière. En l’espace de deux semaines, ce sont 19 personnes qui ont été écrouées dans les prisons de Bamako et de Kayes pour détournements de fonds. Il s’agit de : Bakary Togola, président de l’APCAM, écroué le 16 septembre pour « détournement présumé des ristournes » de la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali (C-SCPC). Dans cette même affaire, en plus du président Togola, le Pôle économique et financier de Bamako, dirigé par Mahamadou Kassongué, a  mis la main sur Soloba Mady Keita, secrétaire général de la C-SCPC et président local de Kita, et Drissa Traoré, membre de la C-SCPC et président de Sikasso. Ces deux sont présumés complices du président de l’APCAM dans la disparition de plus de 9 milliards F CFA. De plus, le Pôle économique et financier a aussi mis trois  personnes sous contrôle judiciaire dont M’piè Doumbia, Mamadou Fomba et Alou Dembélé.

Pendant que les pros et anti Bakary Togola s’adonnaient à des commentaires tous azimuts, le Procureur Kassongué fait parler de lui. Trois agents en services à l’aéroport Modibo Keita et un imprimeur sont mis aux arrêts. Il s’agit de : Mamadou Ibrahima Camara, directeur commercial des Aéroports, Aliou DEM, chef section statistiques et recouvrement, Bibata, dit bara Coulibaly, cheffe section recouvrement, Mamadou Traore (imprimeur). Les quatre personnes ont été écrouées pour atteinte aux biens publics, usage de faux, favoritisme et complicité pour le détournement de 800 millions de F CFA.

A 600 Km de Bamako, à Kayes, le Procureur de la République, Moussa Zina Samaké a mis sous mandat de dépôt 12 personnes et 3 personnes sous contrôle judiciaire dans le dossier de l’Assemblée régionale de Kayes. Parmi les personnes écrouées figure le président de l’Assemblée régionale de Kayes Bandiougou Diawara,  Michel Dansoko, son second vice-président, Founeké Sissoko, secrétaire général, Fatoumata Konaté, le régisseur et Karamoko Koné, le chef-comptable. En conférence de presse vendredi 27 septembre 2019 à Kayes, le procureur Samaké a révélé ce qui est reproché à la dizaine de personnes. A ses dires, l’enquête a concerné les trois années de gestion à compter du 1er janvier 2016 au 27 juillet 2019.  Et sur une seule tranche dira-t-il, « plus de 1 428 500 000 F CFA  ont été détournés sur les trois années de gestion ».

Avec ses arrestations, les Maliens commencent à croire à leur justice. Selon une source, les jours à venir seront chauds avec de possibles arrestations de personnalités cette fois dans l’affaire des avions cloués au sol.

Mamadou Sidibé

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here