Crise sécuritaire au Sahel : Plusieurs scientifiques à Bamako pour analyser et proposer

Mardi 1er octobre 2019, l’Institut des sciences humaines de Bamako (ISH), sise à SOTUBA, a servi de cadre à l’ouverture du colloque international sur les conflits armés dans le Sahel oust-africain. Cette cérémonie était présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mahamoudou Famanta.

Placé sous le thème « Conflits armés et insécurité dans le Sahel ouest-africain : défis et implications pour la recherche et l’éducation », ce colloque international a été organisé par l’Institut des sciences humaines de Bamako avec la collaboration de Indiana University of Bayreuth d’Allemagne.

Durant trois jours, plusieurs scientifiques venus de divers horizon discuteront de ce thème. La problématique de la recherche en temps de crise, la sécurité des personnes et des biens dans les pays du sahel, les impacts de la crise sur les publications en sciences humaines et sociales, les conséquences de la crise de 2012 sur les recherches archéologiques ainsi qu’en sciences sociales au Mali, l’université de Ségou face aux défis des conflits armés et de l’insécurité dans le delta central du Niger, etc., sont entre autres des conférences thématiques qui seront tenues au cours de ce colloque de trois jours. En outre, les scientifiques se pencheront également sur le phénomène démocratique en Afrique à travers la présentation d’un livre sur la démocratie dans le Sahel.

Rappelons que ce colloque est rendu possible également grâce à l’appui de la fondation Thyssen, de l’Alliance bavaroise pour la recherche, de l’Institut d’études africaines de l’Université de Beyrouth.

La tenue de ce colloque sur la crise sécuritaire dans le Sahel ouest-africain à Bamako et animé par des scientifiques venus de part et d’autre le monde est la preuve que cette crise prend des proportions inquiétantes. Ce qui demande l’intervention des scientifiques pour proposer de nouveaux repères.

TOGOLA

Source: lepays

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here