Dialogue national inclusif : La majorité présidentielle jouera pleinement sa partition

Dr Bocary Tréta et ses camarades se disent prêts à mener jusqu’au bout l’initiative du président de la République

Le Dialogue national inclusif démarre cette semaine par la phase déconcentrée. Ses préparatifs focalisent donc les efforts dans les états-majors politiques de l’Alliance Ensemble pour le Mali (EPM), de la Coalition des forces patriotiques (COFOP) et de l’Alliance pour la République et le progrès (ARP). Leurs représentants, lors d’une rencontre, tenue samedi dernier au palais de Koulouba, ont rassuré le chef de l’Etat de leur détermination à jouer pleinement leur partition pour le succès de ce processus crucial pour le devenir de notre nation.

Le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, a assisté à cette rencontre qui a enregistré aussi la présence du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah. Ce dernier, faisant la genèse de l’initiative du Dialogue national inclusif a mis l’accent sur les efforts consentis par les facilitateurs (Triumvirat) et le gouvernement. Les premiers, a-t-il rappelé, ont rencontré tous les acteurs politiques, la société civile et les autres catégories porteuses d’intérêts afin de s’enquérir de leurs préoccupations. S’y s’ajoutent des efforts pédagogiques de convergence de points de vue et de gestion des émotions des uns et des autres. De son côté, le gouvernement a notamment informé l’ensemble des ambassades accréditées dans notre pays sur le processus. Ce qui a certainement renforcé l’intérêt de la communauté internationale pour ce Dialogue.

GALVANISER LA MAJORITÉ- Pour le ministre Bah, la majorité présidentielle doit être en ordre de bataille. D’où l’intérêt de cette rencontre, derrière laquelle se glisse l’idée de galvaniser la majorité présidentielle à mobiliser tous ses représentants sur l’ensemble du territoire. Boubacar Alpha Bah a rassuré que le budget pour la phase des communes, qui démarre cette semaine, a été entièrement libéré. Dr Bocary Tréta, président de l’EPM, s’est réjoui de cette rencontre qu’il a mis à profit pour rappeler que son regroupement a eu au moins quatre rencontres avec le Triumvirat. Par ailleurs, il a attiré l’attention du président de la République sur la présence des responsables de la COFOP, de l’ARP, du regroupement des anciens candidats et des représentants des partis du FSD, signataires de l’Accord politique de gouvernance. Etant tous du périmètre de la majorité présidentielle, Bocary Tréta les a appelés à s’investir ensemble pour réussir ce challenge. «Je sais que ce n’est pas facile, mais je vous sais capables», a-t-il exhorté. Toujours au nom de l’EPM, Dr Tréta a assuré qu’ils sont déjà sur le pont. Et de rappeler leur participation à l’atelier de validation des TDR du Dialogue, qui a rassemblé « tous ceux qu’on souhaite rassembler au Mali, en termes de forces vives ». Selon lui, les TDR donnés par les facilitateurs ne sont en réalité qu’une synthèse de compromis. Il a rassuré que l’EPM est suffisamment préparé pour la suite du processus.

……….…….lire la suite de l’article sur essor.ml

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here