DCAF réunit des acteurs pour la validation du manuel sur l’enquête administrative pré – disciplinaire

Dans le cadre du développement des outils pertinents pour mener des missions de contrôle efficace, l’Inspection des services de Sécurité et de la Protection Civile (ISSPC), avec l’appui du Centre Genevois pour la Gouvernance du secteur de la Sécurité (DCAF),a organisé du 04 au 05 octobre 2019 au Grand Hôtel de Bamako un atelier de validation du projet de manuel sur l’enquête administrative prédisciplinaire au profit des inspecteurs de l’ISSPC et des inspections des services centraux du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidé par par Lassine Konaté conseiller technique représentant du ministre de la sécurité et de la protection civile. Il avait a ses cotes Christian Kodia , le Coordinateur résident de DCAF et le Contrôleur Général de police, Samba KEITA inspecteur en chef du Ministère de la sécurité de la protection civile. - Cette activité s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement du Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF) à l’ISSPC pour la mise en œuvre de son plan d’actions 2019

Le présent atelier de validation avait pour objectif principal de faire examiner le projet de manuel de l’enquêteur par l’ISSPC et les services opérationnels du Ministère de la Sécurité et de la Protection civile en vue de l’enrichir. La validation du projet de guide visait spécifiquement à présenter les grands axes du projet de manuel ; recueillir les contributions des participants ; mettre à la disposition des services d’inspection un recueil des principaux textes en matière de devoirs et obligations professionnelles des services de sécurité et de Statuer sur la version définitive du manuel à présenter au ministre chargé de la Sécurité.

Une trentaine de participants ont pris part à cet atelier de deux jours . les participants étaient : les inspecteurs de l’ISSPC ; des inspecteurs des directions générales de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale, de la Protection Civile, de la Garde nationale ;des représentants de l’Office Central des Stupéfiants (OCS), de la Direction des Ressources Humaines du Secrétariat Permanent de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères (SP CNLPAL), du Commissariat à la RSS, du Médiateur de la République , de la Commission nationale des Droits de l’homme (CNDH) et de l’équipe du DCAF.

Le Coordinateur résident de DCAF Christian Kodia a souligné qu’en appuyant ce manuel, le DCAF et le Royaume des Pays-Bas visent le renforcement des capacités des institutions de sécurités intérieures ; police, gendarmerie et protections civile de manière à les rendre plus efficaces et plus responsables pour répondre aux besoins des populations dans le respect des droits de l’homme et du genre.

Dans son allocution d’ouverture, le conseiller technique du ministre de la sécurité de la protection civile Lassine Konaté a exprimé que le Ministre serait très heureux de recevoir les jours à venir la version définitive du manuel bien enrichit pour la conduite des enquêtes administratives pré-disciplinaires.

Il noter que depuis janvier 2017, le DCAF met en œuvre le projet "Renforcer la gouvernance du secteur de la sécurité au Mali" (2017-2020), financé par le Royaume des Pays-Bas. Dans le cadre de son accompagnement à l’ISSPC, le Centre Genevois a conduit une analyse institutionnelle de l’ISSPC en 2015-2016, donnant lieu à un ensemble de recommandations, parmi lesquelles figure la formation des Inspecteurs de l’ISSPC aux techniques nécessaires pour mener des missions d’audit et de contrôle interne.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here