Mamadou Sagou Ziguimé à Dioncuonda Traoré : « Dénichez les financiers qui approvisionnent les différents nids des terroristes »

Dans une lettre ouverte adressée au Haut représentant du président de la République au centre du Mali, le professeur Diancounda Traoré, Mamadou Sagou Ziguimé, élu communal, membre du Collectif des Associations de Jeunes du Pays Dogon CAJPD a invité ce dernier de sortir de son silence et d’agir pour la fin de la crise au pays dogon.

Lisez la lettre !

Monsieur Dioncounda TRAORE, permettez-moi tout d’abord de vous adresser mes mots de félicitation suite à votre nomination par le président de la République Ibrahima Boubacar KEITA pour le représenter valablement dans la gestion de la crise du centre.

Le président IBK, sachant bien votre qualité d’homme intellectuel et mieux placé pour dissiper la souffrance d’un peuple meurtri dans son ensemble, a porté une entière confiance sur votre personne.

Dès votre nomination, des débats contradictoires se sont étalés sur votre capacité à pouvoir régler cette crise multidimensionnelle.

En se rappelant bien des événements de Konna en 2012 où les forces françaises ont pu efficacement stopper l’avancée des djihadistes, bon nombre de la population estime que vous pourrez sauver l’honneur et la dignité du président IBK en enlevant cette épine qui l’empêche d’avancer. Pour d’autres, vous êtes issue du même système constitué des pères de la démocratie qui ont mis ce pays sur le rail et à genou.

Avec tous ces commentaires le peuple du pays dogon vous observe attentivement. Sa seule réaction se fera suite à votre capacité dans la résolution de la crise.

Dioncounda, à mon entendement, le centre du Mali commence à partir de la région Segou, mais depuis votre nomination vous n’avez pas pris la peine d’aller à Segou à fortiori Mopti qui est d’ailleurs l’épicentre de la crise.

Dioncounda, pensez-vous qu’on peut régler un conflit sans aller sur les lieux de son déroulement ? M.Dioncounda, ne remarquez-vous pas que depuis votre nomination jusqu’à nos jours, le sang n’a pas arrêté de couler ?

Dioncounda faudra-t-il attendre qu’on finisse de tuer les habitants du pays dogon et piller leurs biens avant d’aller sécuriser la faune et la flore ?

Dioncounda, pourquoi votre inaction face à cette situation dramatique ?

Dioncounda j’ose espérer que vous n’êtes pas encore en train de planifier quelques choses avec vos amis occidentaux ?

Aujourd’hui l’ampleur de cette crise est alimentée par vos soi-disant amis ou partenaires de l’occident qui ne se nourrissent que de la vente des armes et autres matériaux nuisibles de guerre.

Le président, à titre de rappel, sachez que le peuple du pays dogon est un peuple pacifique qui n’a jamais agressé mais s’est vu agressé. Nous sommes un peuple de paix installé dans nos terres auxquels on nous impose la guerre.

M.Dioncounda cherchez bien les causes alimentant cette crise pour vous permettre d’acquérir un bon résultat.

Cherchez à rencontrer les vrais acteurs de la crise qui tantôt parlent d’épuration ethnique tantôt qui invitent et encouragent les jeunes de leur communauté à prendre des armes.

Dénichez les financiers qui approvisionnent les différents nids des terroristes. Parlez-leur en toute sincérité et demandez-leur d’embrasser le patriotisme.

Dites-leur de se débarrasser de la haine et de la mauvaise volonté.

Collaborez avec la base pour une meilleure orientation.

Cherchez à rencontrer toutes les couches impliquées dans la résolution de cette crise et particulièrement la jeunesse.

En fin cherchez à honorer votre mentor.

Mamadou Sagou Ziguimé, élu communal, membre du Collectif des Associations de Jeunes du Pays Dogon CAJPD

Source: Le Pays

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here