Le patron de la MINUSMA face aux députés de l’Assemblée nationale

Dans le cadre de l’exercice annuel d’échanges entre le leadership de la mission onusienne au Mali (MINUSMA) et les élus de l’Assemblée nationale, le chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif était face aux députés le mercredi 9 octobre 2019, au siège de l’institution à Bagadadji.

Le but de cet exercice annuel est de poser un certain nombre de questions relatives à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation et son évaluation par la commission ad hoc de l’Assemblée nationale. Cela est fait, selon Mikado, sur la base de rapports de synthèse issus de la situation dans les régions et qui seront discutés avec le chef de la MINUSMA. Le président de l’Assemblée nationale, M. Issiaka Sidibé, lors de cette rencontre, s’est dit heureux d’un tel échange qui prouve l’implication des forces vives de la nation dans la mise en œuvre de cet accord.
Une forte menace plane sur la fermeture du lycée public de Yélimané

Actuellement, le lycée public du cercle de Yélimané n’a aucun professeur de physique-chimie, de mathématiques, d’Allemand, d’Informatique, de droit, de musique et de langues nationales (Sarakolé et Bamanankan).

En plus de cette insuffisance notoire du personnel enseignant, le personnel d’appui ou administratif, notamment l’économe, l’infirmier ou le bibliothécaire aussi est quasiment inexistant.

Cette situation conduit, chaque année, les parents d’élèves désemparés à transférer leurs enfants ailleurs, dans d’autres établissements secondaires au Mali. Les causes cette situation sont du fait que tous ces agents de l’administration, après leur mutation, ne sont plus remplacés laissant ainsi une forte menace pour l’existence de cet établissement public dans le cercle de Yélimané.

A noter que depuis environ deux ans, quand le seul professeur d’Economie de l’époque a été muté, la série TS.Eco a complètement fermé ses portes obligeant les nouveaux élèves de cette série à être redéployés dans d’autres lycées du Mali.

Source : Le Pays

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here