Moussa Sinko Coulibaly à sa sortie du Camp I de la gendarmerie: «Rien ne va nous dévier de notre chemin»

Convoqué, ce matin 10 octobre, au Camp I de la gendarmerie, l’ex Général Moussa Sinko Coulibaly est sorti libre du Camp après 07 heures d’audition. A sa sortie, l’ancien ministre de l’Intérieur, acteur majeur de l’élection d’IBK en 2012 puis opposant farouche au régime IBK, a donné quelques détails de son audition.

Maliweb.netC’est suite à une demande du Procureur de la République près le Tribunal de la commune V, que l’ex Général Moussa Sinko Coulibaly a été convoqué. D’après les gendarmes, cette décision du procureur fait suite à une plainte d’un citoyen et dans la plainte, ledit citoyen accuse Moussa Sinko Coulibaly d’avoir « à travers un tweet » appelé à la révolte populaire, au putsch.

«J’ai dit aux gendarmes que celui qui a dit ça ne comprend pas français», indique Moussa Sinko Coulibaly. Et d’ajouter : «Parce que ma position a toujours été connue. Je l’ai dit dans les radios et dans tous les médias». «Nous avons toujours souhaité un changement de régime pour le bonheur, la liberté, la paix pour tous et rien ne va nous dévier de notre chemin», déclare-t-il, l’air fatigué mais content de voir le public et surtout tous les médias mobilisés autour de lui.

Durant plus de 20 minutes, en français et en bambara, Moussa Sinko Coulibaly a aussi appelé les Maliens à rejoindre son mouvement. Quant à la suite réservée à l’audition et aux charges retenues contre lui, Moussa Sinko Coulibaly estime qu’il revient à ceux qui l’ont interpellé d’en parler. Pour sa part, l’ex Général assure être à la disposition de la justice quelle que soit la suite.

Mamadou TOGOLA / maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here