Campagne « Laissez Nous Jouer » : La Plateforme Benbéré veut inciter les autorités à prendre conscience de l’importance des espaces de sport

Les responsables de la plateforme d’information Web « Benbéré » étaient face à la presse, le vendredi 04 octobre 2019, à leur siège sis au quartier Hamdallaye ACI 2000 de Bamako pour faire le bilan de la campagne dénommée « Laissez Nous Jouer ». Démarrée le 10 juin 2019 et pris fin par cette conférence de presse, la Campagne « Laissez Nous Jouer » avait pour objectif d’inciter les élus, les autorités administratives et les populations à prendre conscience de l’importance des espaces de sport. Il ressort de cette conférence de presse que plus de 1.500.000 personnes ont été déjà atteintes par la campagne.

Cette conférence de presse était animée par le coordinateur de la plateforme d’information Web « Benbéré », Abdoulaye Guindo, président de Doniblog (communauté des blogueurs du Mali), par le directeur financier de Benbéré, Amadou Konaré. « Depuis plusieurs années, dans les milieux urbains et ruraux, les jeunes sont confrontés à une raréfaction notable des espaces de sport et/ou de jeu. Parmi les raisons de la disparition de ces espaces, figure la spoliation dans un contexte où les populations ne sont pas informées sur les dispositifs légaux de privatisation de ces biens communs…C’est dans cette optique que Benbere met en œuvre, depuis juin 2019, une campagne sous le titre « Communication et plaidoyer autour de la problématique de la spoliation des espaces de sports ». Cette campagne (avec comme hashtage #LaissezNousJouer) a souligné l’importance d’une politique de sécurisation de ces terrains dont l’enjeu n’est pas conceptualisé, encore moins mis en politique », a souligné le conférencier, Abdoulaye Guindo. Avant d’ajouter que durant trois mois, la plateforme Benbéré a mené une campagne sur l’expropriation/spoliation des espaces de sports dans les communes du District, la région de Mopti et de Tombouctou. A l’en croire, les cibles de la campagne étaient la Jeunesse malienne, les autorités politiques et administratives. Selon Abdoulaye Guindo, les objectifs visés par cette campagne sont : Inciter les élus, les autorités administratives et les populations à prendre conscience de l’importance des espaces de sport ; Diffuser les lois qui protègent les espaces et inciter les autorités à prendre d’autres mesures protectrices des terrains ; Inciter et accompagner les jeunes à mettre en place un mécanisme de sécurisation des espaces dans les quartiers ; Procéder à l’identification et l’immatriculation des espaces de sport y compris ceux faisant l’objet de conflit, et enfin, inciter les autorités à réparer les situations des jeunes qui ont perdu leurs espaces de sport. A l’en croire, plus de 1.500.000 personnes ont été déjà atteintes par la campagne. «LaissezNousJouer est citée parmi les 3 meilleures campagnes web en Afrique de l’Ouest », a déclaré le conférencier Abdoulaye Guindo. Par ailleurs, il a fait savoir que l’une des difficultés rencontrées durant cette campagne a été la faible implication des plus hautes autorités. Quant à Amadou Konaré, directeur financier de Benbéré, leur but est de pousser les autorités et les bailleurs de fonds à mettre en place un projet de lutte contre la spoliation des terrains de sport. Répondant aux questions des journalistes, les conférenciers ont invité les autorités à s’impliquer véritablement pour la disponibilité des espaces de sport des jeunes. Ceci permettrait aux jeunes, ont-ils dit, d’être occupés et surtout de ne pas être enrôlés par les terroristes. Par ailleurs, le conférencier Abdoulaye Guindo a signalé qu’une autre campagne de ce genre sera lancée bientôt sur la question de l’esclavage dans la région de Kayes.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here