France-Turquie (1-1), les Bleus butent sur la Turquie malgré Giroud

L’Equipe de France n’a pas réussi à se défaire de la Turquie ce lundi au Stade de France, manquant l’occasion d’assurer sa qualification. Le rassemblement du mois de novembre sera bien escorté par un enjeu et la pression qui va avec pour l’Equipe de France. Les Tricolores avaient la possibilité ce lundi de composter leur billet pour l’Euro, et laisser les autres se battre pour le deuxième billet qualificatif. Mais, le pari a été manqué. Malgré un nouveau but d’Olivier Giroud, il y a eu partage de points avec une vaillante sélection turque.
Giroud avait pourtant montré la voie à suivre Les champions du monde avaient promis de livrer un visage différent de celui proposé à Konya en juin dernier. Ils l’ont fait, mais ce ne fut pas suffisant pour l’emporter. L’efficacité dans le dernier geste a notamment fait défaut, de même qu’un soupçon de réussite. Il faudra aussi rendre mérite aux visiteurs, qui ont mis en place un plan parfait pour accrocher leurs hôtes. Et à aucun moment ils n’ont semblé douter dans cette partie. Pas même après l’ouverture du score d’Olivier Giroud à la 76e. Déjà décisif vendredi dernier contre l’Islande, le réserviste de Chelsea a récidivé en faisant sauter le verrou adverse. Lancé après l’heure du jeu après que le sélectionneur lui a préféré Wissam Ben Yedder au coup d’envoi, il a fait mouche sur l’une de ses premières opportunités. À la suite d’un corner, il a placé une superbe tête décroisée qui a fini au fond des filets. L’histoire aurait été belle si ce 38e but de Giroud en sélection avait envoyé les Bleus au championnat d’Europe. C’était cependant sans compter sur la résilience des Turcs, et sur un mauvais alignement de la défense française sur un coup-franc de Calhanoglu (82e). Le latéral Kaan Ayahn l’a repris au second poteau, trompant la vigilance de Steve Mandanda. 1-1, le score n’a plus évolué et les Français pouvaient alors ressasser leur prestation moyenne. Les Bleus n’ont pas concrétisé leur temps fort Tout était réuni pour que l’Equipe de France fasse le boulot, y compris l’ambiance dans le stade. Alors qu’on redoutait des incidents, tout s’est merveilleusement passé dans les tribunes. Les supporters ont donc montré l’exemple et ça aurait pu transcender les protégés de Deschamps. En vain. Et si l’on excepte la première demi-heure assez intense avec aussi des opportunités franches de Griezmann (19e) et Sissoko (19e et 25e), ils n’ont pas été en mesure d’acculer leurs opposants. Griezmann (37e) et Lucas Hernandez (55e) ont bien eu d’autres tentatives intéressantes, mais rien de vraiment significatif avant ce but de Giroud. En fin de match, il y a aussi eu un tir d’Ikoné sur lequel Gunok s’est bien couché (88e). Néanmoins, ces quelques alertes ne traduisaient pas vraiment une grosse mainmise et la Turquie aussi a eu son temps fort. Aux alentours de l’heure du jeu, Burak Yilmaz a même été tout proche de refroidir le Stade de France avec une volée manquée d’un rien. Au final, ce score nul parait équitable. Un résultat qui contraint les Tricolores à attaquer le mois de novembre avec beaucoup de sérieux. Même s’ils restent maitres de leur destin avec de bonnes chances de passer, la prudence reste de mise et rien n’est acquis à l’avance. Ce nul contre le leader du groupe en est la preuve. Goal.com•14 octobre 2019

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here