Dialogue national inclusif : Ramener les contestataires dans les rangs

Le Triumvirat a organisé une conférence de presse pour expliquer à l’opinion nationale sur les avancées de la concertation nationale. Il a dit qu’il est prêt à rencontrer une fois de plus l’opposition et la CMA .C’était, lundi le 14 octobre 2019 au siège du bureau du Médiateur de la République.

Animée par Baba Hakhib Haidara, le dialogue national, réclamé sous diverses formes comme stratégie de sortie de la crise multidimensionnelle à laquelle le pays est confronté, le constitue une forte demande de la classe politique et de la société civile.

Selon le Médiateur de la République Baba Hakhib Haidara qu’il y’a eu d’abord l’atelier de validation de terme de référence du dialogue après la rencontre de certains responsables du pays,nous l’avons finalisé le projet ou l’avant-projet du terme de référence .Cet atelier est tenu au CICB du 14-15-et 16 Septembre. L’atelier a été suivi par la très grande majorité de la force vive du pays .Après l’adoption de terme de référence et du règlement intérieur,les facilitateurs ont eu comme tâche de finaliser la prise en compte des observations des remarques et d’autres contributions qui avait été approuvées par l’atelier. Donc, le dialogue conformément au texte le dialogue a commencé au niveau communal de la base au sommet, ce dialogue communal a commencé y’a une semaine a dit le Médiateur de la République. Sur le 703 trois communes que compte le pays, le ministère de l’administration territoriale indiquait qu’il avait 611 communes qui était possible de tenir les concertations et 138 et quelques pour des raisons évidente de la sécurité .Sur les 611 communes certaines ne seraient pas disponible pour les concertations parmi eux, il a une ou deux communes pour des raisons de sécurité et pour les autres c’était les histoires de retard d’organisation ,y’a une seule commune que la jeunesse était fâché parce-que tant qu’ils n’auraient ce SCOM qu’ils ne participeront .Les concertations communales se sont déroulées dans toutes les régions de la République du Mali et 605 communes qui ont tenu leur concertation dans le cadre du dialogue national inclusif. Une très grande majorité a commencé le 7 pour terminer le 8, il y’a eu 10 qui sont commencé le 08 .Au total se sont les 605 communes qui ont tenu leur concertation .Aujourd’hui, le 14 septembre que commence la phase cercle et nous ferons la même pour les phases suivantes a expliqué M. Baba Hakib Haidara.

Il a ajouté que, les Maliens parlent; ils se parlent; mais s’entendent-ils? S’ils s’entendent, alors nous pouvons résorber nos aspérités psychologiques, nos scléroses partisanes, nos incohérences multiples ; nous pouvons nous épargner des agissements stériles qui défigurent le pays, affligent nos compatriotes, désolent nos voisins et nos amis ; nous pouvons avancer dans le progrès et la modernisation de notre pays et nous retrouver dans ce qui fait ce que nous sommes et que nous devons toujours rester c’est-à-dire, Maliens tout court », dignes et fiers de l’être Ainsi, le groupe des facilitateurs sachant que, les outils TIC constituent un puissant moyen d’atteindre le maximum de maliens de l’intérieur et de l’extérieur, a sollicité le Ministère en charge du Numérique pour la conception et l’administration d’un portail web. Les canaux de communication digitaux permettent d’atteindre toutes les cibles sans exception. Cela permettra de consolider l’inclusivité du Dialogue .Donc ce portail est un moyen de plus pour donner la parole à tous les maliens. Il est accessible à l’adressewww.dialoguenational.ml.

Napo Bocar stagiaire

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here