Honorable Mamadou Diarrassouba : L’homme par qui le RPM respire

Membre très influent du Rassemblement pour le Mali (RPM), Mamadou Diarrassouba est incontestablement l’alpha et l’oméga de ce parti qu’il a hissé très haut dans son Koulikoro natal. Mais pas que.

L’un des hommes politiques les plus en vue de l’ère IBK, Mamadou Diarrassouba est aujourd’hui incontestablement le poumon du parti présidentiel, le RPM. Homme de confiance du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, l’élu de Dioïla est, selon des sources bien introduites au sommet de l’Etat, au cœur de la prise de toutes les décisions relatives aux sujets importants concernant la vie de la nation. N’est-ce pas un truisme de rappeler que l’honorable Diarrassouba est l’un des artisans non seulement de l’élection d’IBK à la magistrature suprême en 2013, mais aussi sa réélection en 2018. Ce, pour avoir assuré au candidat du RPM un score à la soviétique dans son Koulikoro natal, où le parti présidentiel reste incontestablement la première force politique. Le ‘’grand bâtisseur’’, comme il se fait surnommer par ses collègues députés en raison de son sens élevé du devoir et son sérieux dans le travail, jouit aussi d’une réputation sur le double plan professionnel et social.

Sociable, intègre et patriote, le Secrétaire à l’organisation du Bureau politique national du RPM est un grand rassembleur qui ne se fatigue jamais pour sauvegarder la cohésion et l’union au sein du parti du Tisserand.

De l’avis de plusieurs politologues, Mamadou Diarrassouba, non moins premier questeur de l’Assemblée nationale, est un maillon essentiel pour la survie du Rassemblement pour le Mali. «Aujourd’hui, le RPM sans Diarrassouba est comme un corps sans poumon. C’est un élément incontournable pour que le parti survive à la présidence d’IBK », reconnait un membre influent du RPM, sous le couvert de l’anonymat.

Le leadership incontesté d’un homme !

Humaniste dans l’âme, le leadership de l’honorable Diarrassouba lui a voulu d’être désigné président régional de la plateforme politique et électorale « Ensemble pour le Mali (EMP) » dans la région de Koulikoro, où il a incontestablement donné un nouveau souffle au RPM. Pour beaucoup d’observateurs de la scène politique malienne, cette désignation sonne aussi comme la reconnaissance du travail d’Hercule qu’il a abattu pour hisser haut le drapeau Vert et Or dans la région d’une part, et d’autre par les actions éloquentes qu’il a engagées dans le cadre du développement de Dioïla. En effet, grâce aux efforts du député Mamadou Diarrassouba, Koulikoro et le cercle de Dioïla (qui compte 23 communes) sont devenus des circonscriptions acquises au RPM, électoralement parlant.

Est-il d’ailleurs besoin de rappeler que lors du second tour de la présidentielle de 2018, le candidat IBK avait récolté 78,66% des voix dans le cercle de Dioïla. Une première pour le parti présidentiel dans cette localité. Il faut dire que, contrairement à beaucoup d’hommes politiques maliens, Mamadou Diarrassouba garde une confiance jamais démentie auprès des populations de son cercle. En témoignent les scores électoraux qu’il y engrange. D’un franc-parler hors-pair mais très discret, il est craint pour sa propension à dire tout haut ce que les autres pensent tout bas, quelque soit son interlocuteur.

Plusieurs collaborateurs de Mamadou Diarrassouba retiennent de lui sa rigueur, son amour pour le travail bien fait, mais surtout son attachement à ses convictions. Des qualités qui font de l’homme l’un des cadres par qui le parti RPM et, au-delà, le régime IBK respirent.

Tientigui

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here