Tiebilé Dramé dispute le leadership du FSD à Soumaila Cissé : Peut-on être plus royaliste que le roi ?

Après le départ du Président du PARENA, Tiébilé Dramé et compagnie de l’opposition pour la majorité, nombreux étaient les observateurs de la scène politique malienne à penser que leur  entêtement à vouloir se réclamer de l’opposition, était juste passager surtout pour des gens qui ont tenu des propos virulents envers leurs amis d’aujourd’hui. Cette lecture s’est avérée fausse compte tenu de la détermination de l’enfant terrible de Nioro et de la politique malienne à s’accaparer du leadership du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, FSD, au détriment du Chef de file de l’Opposition, Soumaila Cissé qui en est l’inspirateur.Tiébilé Dramé va-t-il arrêter cette comédie politique en se réclamant de l’Opposition alors qu’il occupe un ministère régalien de l’Etat ?Le Front pour laSauvegarde de la Démocratie, Signataire de l’Accord Politique, FSD-SAP, dont il se réclame ne devrait-il pas faire un procès de la part de Soumaila Cissé pour usurpation de titre ?Quand les hommes politiques maliens vont-ils donner un sens et une morale à leurs actions politiques ?

C’est au moment où le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie, FSD, tendance Soumaila Cissé appelle à la non-participation au Dialogue National inclusif, que son désormais grand rival politique, Tiébilé Dramé, du FSD-SAP sonne la mobilisation pour une participation massive au même dialogue. Ce jeu de Ping-Pong de deux anciens alliés, laisse non seulement  l’opinion confuse, mais aussi et surtout, donne de la matière aux politologues, tant sur leplan comportemental que sur la pratique politique même au Mali. Sinon, qui pouvait imaginer que Tiébilé Dramé  qui fut le Directeur de campagne et qui  présentait Soumaila Cissé comme étant  la solution aux différents maux qui minent le Mali, il y a juste quelques mois, pourrait franchir le Rubicon pour rejoindre celui qu’il a combattuen le traitant de tous les noms d’Israël, à savoir IBK ?  La politique est un jeu d’intérêts va-t-il me dire, mais, delà à disputer le leadership de l’outil qui a été créé pour le soutenir et revendiquer sa victoire qui selon son Directeur de campagne, lui a été volée, relève de l’immoralité politique et contribue à discréditer davantage l’homme politique malien.

Pour rappel, à l’origine, le FSD a été créé pour constituer un front contre la junte militaire de Kati, qui, après son forfait, voulait démolir la démocratie chèrement acquise. Le Front avait atteint, à l’époque son objectif qui était le retour à l’ordre constitutionnel, le retrait des militaires sur la scène politique et la tenue des élections transparentes et crédibles, pour doter le pays de nouvelles institutions. Après cette prouesse inédite, le FSD a fait des émules et est devenu la marque déposée de l’Opposition au régime en place. C’est pourquoi le Front newlook  renaitra de ses cendres après l’élection présidentielle contestée de 2018 pour être encore cet instrument de revendication politique. Si tant est qu’il fautreconnaitre que Tiébilé Dramé a joué un rôle important dans l’ancrage du premier comme du second FSD, il n’en demeure pas moins qu’il soitcet instrument de revendication entre les mains de l’Opposition. Donc, à partir du moment où M. Dramé a fait le choix d’aller au gouvernement, il doit cesser de se réclamer de l’Opposition,encore moins  de revendiquer le leadership de ce  mouvement, fut-il un de ses membres fondateurs, au risque de se ridiculiser davantage aux yeux de l’Opinion. A défaut, Soumaila Cissé pourrait intenter un procès pour usurpation de titre contre son ex Directeur de campagne. Parce que tout simplement la politique a sa propre  morale.

 

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here