CRI-2002 : L’histoire, le trio initiateur et le classement du top 10 par ordre de mérite

Dans ce onzième  article relatif à la Crise qui secoue le Cercle de Réflexion et d’Information pour la consolidation de la démocratie (Cri-2002) depuis fort longtemps découlant du leadership inique et égocentrique de Sall, mais dont le point culminant a été atteint  le 12 janvier 2019 suite à la tenue de la truquée et frauduleuse  Assemblée Générale, le public saura davantage sur l’origine de Cri-2002, la qualité  indéniable des initiateurs  auxquels Sall est étranger et le classement par ordre de mérite des 10 hommes  qui ont sué et transpiré afin que Cri-2002 soit.

 

On verra bien si Sall en fait partie  et à quel niveau  du baromètre ? -en haut, au centre ou à la queue.

Les arguments du connaisseur et dévoué Secrétaire à l’organisation depuis aout  2000 que Sall veut  congédier  du fait qu’il est critique sur sa gestion opaque , en complicité avec son ex employée de l’OPAM désignée Trésorière de Cri-2002 et qui lui doit son recrutement à l’OPAM- devinez le reste)  sont irréfutables tant il a marqué  de son empreinte, de sa détermination, de sa présence et de son amour pour le Cercle de Réflexion fondé sur des valeurs  nobles sous le leadership éclairé du Dévoué , Démocrate et Intègre feu Me Abdoulaye  Sékou-Sow, ancien Premier Ministre et membre de l’Auguste Cour Constitutionnelle.

Tenez-bien, ce que je dis de Me Abdoulaye  Sékou-Sow n’est pas un vain mot : une fois nommé à l’Auguste Cour Constitutionnelle par le Président de la République , son Excellence Amadou Toumani Touré en 2003, suite au décès du Président Abdramane Baba Touré, Me Sow a démissionné de Cri-2002 et a ouvert la voie , en conformité avec  les textes de Cri-2002, à une Assemblée Générale de  remembrement   y compris le poste de Président. Et là, ce fut l’aubaine pour Sall qui avait toujours maille à partir avec les autres sociétaires de Cri-2002 tant son caractère est acariâtre, d’autant que Sall nommé 32ème Ministre des 32 membres du Gouvernement Kaidama CISSE  a fait exactement le contraire de Me Sow. Il est resté Président de Cri-2002 et a continué à tirer les ficelles via son bras droit et zélé Modibo Koly, encore et toujours lui.

De plus, n’ayant jamais été le préféré des sociétaires Cri-2002 pour succéder au GRAND  Me Sow (à la fois par la taille et par l’esprit, l’homme acceptait la contradiction et je l’ai contredit à trois reprises sans qu’il en fasse une guerre comme Sall sait si bien le faire), Sall  a profité du désistement de nos deux préférés pour cause de santé et d’occupation professionnelle pour se faire hisser à la Présidence au grand étonnement de tous les observateurs externes de Cri-2002.  L’élection de Sall, j’y suis pour quelque chose, avec grand regret aujourd’hui. Et croyez-moi bien, Cri-2002 n’était pas une organisation comme les autres jusqu’à l’arrivée de Sall. La démocratie interne était la règle ainsi que  l’inclusivité, la participation de tous et surtout la liberté d’opinion. Certains enfants de Me Sow sont plus âgés que moi, mais cela ne comptait point, d’où  le fait de dire que Sall est le 1er fossoyeur de Cri-2002 du fait qu’il met des considérations secondaires en avant pour se soustraire aux règles élémentaires de gouvernance démocratique au sein de Cri-2002.

Il ne se passe pas un seul jour sans que les gens m’interpellent dans la ville pour dire  à part Sall qui d’autre est à Cri-2002 ? tant l’homme est hostile à la promotion  d’autres valeurs que lui au sein de l’organisation.  Critiquer Cri-2002, c’est critiquer la personne de Sall.  Il se prend pour le centre du monde alors que personne ne se préoccupe réellement de lui. Ah !, s’il le savait, il se tiendrait tranquille pour de bon.

Seulement, je suis d’accord que depuis la crise du 12 janvier,  tous nous observent, particulièrement lui tant le désir de le voir partir est partagé majoritairement (hormis le groupuscule  d’amis zélés tels Modibo Koly et Mme Bouaré, d’affidés nourrissant l’espoir de se faire pleine  la poche auprès de lui et de retraités oisifs ayant soif de poste rémunéré consistant simplement à  occuper un bureau immérité), Cri-2002 est malade agonisant.

Les partenaires doivent faire attention et ouvrir l’œil par ce que la procédure judiciaire continue et Sall sera congédié par l’Assemblée Générale  qui se tiendra en bonne et due forme  en  début 2020.

Le trio initiateur/concepteur de Cri-2002

En janvier 2000, l’idée a germé dans la tête à la fois bien faite et bien pleine de Maitre Abdoul Wahab Berthé, mon cher professeur à l’Ecole Nationale d’Administration   il y a plus d’une vingtaine d’années. Je sais l’homme humble et démocrate à l’image de feu Maitre Sow  et qui fait qu’il ne cherche nullement à  se prévaloir d’un droit qui est pourtant le sien.

L’homme s’en est ouvert à Maitre  Ahmadou Touré et à Maitre A. Sékou Sow.

Et c’est ainsi que le trio intellectuel, patriote, humble, Démocrate et Dévoué  à l’avancée des principes et valeurs démocratiques  du Mali s’est mis à la tache de conception. Où était Sall en ce moment crucial ?- Dans la nature, à ses occupations  personnelles.

A ce trio, un autre Maitre s’est  distingué par son dévouement, sa participation sans faille et sa présence indéfectible aux causes défendues par Cri-2002 : Maitre Moussa GOITA a assurément joué un rôle crucial dans l’émergence et la reconnaissance de Cri-2002 auprès de Maitre Sow qui a fait que Maitre Sow, fait rarissime, avait de l’estime et de l’admiration pour lui. J’étais là pour le savoir mieux que quiconque, y compris les opportunistes et TAGNININAW de grands acabits de l’heure actuelle qui pullulent en ces temps –là à Cri-2002. Mais, que Sall sache, que l’on ne met pas impunément à l’eau les efforts de 20 ans des gens dévoués à une cause.  Je suis sur son chemin et j’y reste jusqu’à sa démission de Cri-2002 pour aller à la maison quoiqu’il en ait une peur bleue, tout comme il a une peur bleue que le Permanent que je suis accède à une seule pièce comptable, hormis ma fiche de paie. De cela, tout le personnel peut témoigner  y compris ses zélés défendeurs et ex employés de l’OPAM ou son bras droit Modibo Koly qui est sur la pente destructrice de sa personnalité pour suivisme de Sall. Je suis désolé pour Modibo Koly de l’ANPE, une âme humaine qui s’égare pitoyablement et irréversiblement du fait de son amitié bidon à sens unique avec ce monsieur à l’esprit retors.

Qui a vu un ex collaborateur de Sall vanter ses mérites ? Ils sont nombreux à se plaindre de son désir ardent à toujours se mettre au cœur des belles initiatives (excluant les vrais auteurs) alors qu’il n’en est rien.

Le classement du TOP 10  par ordre de mérite

Dans l’ordre de mérite, voici le baromètre des  efforts fournis pour l’émergence et la consolidation des principes et valeurs démocratiques au sein du Cercle Cri-2002 depuis sa création le 24 avril 2000 sous l’éclairage de feu Maitre Sow, 1er Président.

  1. Feu Maitre Abdoulaye Sékou SOW
  2. Maitre Abdoul W. BERTHE
  3. Maitre Ahmadou TOURE
  4. Maitre Moussa GOITA
  5. Feu Sagaidou Fily MAIGA
  6. Colonel Mohamed COULIBALY, initiateur du Logo
  7. Mamadou Fadiala KEITA, le plus présent depuis la création
  8. Badra Alou SACKO
  9. Abdoulaye THIAM
  10. Abdoulaye SALL, No more comment!

Ce classement dénote, si besoin est, que Sall est de loin celui qui a fait la réputation objective de Cri-2002, je dis bien objective car Sall passe tout son temps à dire  le contraire soit disant qu’il est à l’origine de la création de Cri-2002. Je connais des gens auxquels il l’a dit. Et c’est archi faux.

Si Sall se prévaut de son âge pour refuser le respect des règles élémentaires inhérentes à toute organisation en disant qu’il ne saurait travailler pour les autres (ce qui est d’ailleurs inexact car lui profite de l’effort de tous les 9 autres ci-dessus mentionnés et qui sont plus méritants que lui), l’on a travaillé  avec plus âgés que lui : Maitre Sow et Dr Oumar Makalou sont de loin des personnalités  dignes de confiance, vertueuses et respectueuses des règles convenues dans un groupe. Pendant que Sall n’en fait qu’à sa tête  soit disant que sa tête lui parle. Pure Illumination !

Tous ceux qui ont côtoyé Sall sont imbus de son caractère fortement inamical et incorrect. L’homme ne collabore jamais, plutôt  il manigance et manipule à l’ombre.

La seule explication plausible à cette attitude de Sall semble être la cupidité et l’égocentrisme, tous deux  venant de loin car découlant  de la formation de  notre personnalité dès l’âge jeune, d’où  toute la difficulté de le réparer  entièrement pour se trouver dans la  normalité.

Désespoir depuis la fameuse AG du 12 janvier

Sall et Modibo comptaient sur la pression financière pour m’obliger. Car si Sall n’est rien sans Cri-2002. Il vit et respire de Cri-2002., le Permanent que je suis , éternel 1er de mes  classes, sagement épaulé par Me Sow et Dr Oumar  Makalou  sur les plans national et international, sait gagner son pain ailleurs qu’à Cri-2002. Seulement, je veillerai à ce l’injustice, toute l’injustice créée par Sall cesse à Cri-2002. Cela n’est possible qu’avec son départ car chassez le naturel, il revient au galop, dit-on.

Sall, Modibo Koly et Mme Bouré Assétou Coulibaly ont tiré à terre. Ils doivent avoir honte de leur comportement en y réfléchissant sérieusement. Nul d’entre eux ne peut valablement occuper ma place acquise au prix de la conviction, du labeur, du dévouement durant toute la durée de vie de Cri-2002 pendant que eux s’affairaient à autre chose, y compris Sall que j’appelais aux réunions et activités.

Autrement, le monde tournerait à l’envers.

Je comprends Sall qui ne peut vivre 5 mois sans recevoir quelque traitement de Cri-2002. Or moi, je viens de boucler mes 10 mois sevré de mes salaires que je ne désire plus jamais  recevoir via la signature de Sall. Je n’en suis pour autant pas mort. Contrairement à toute apparence, je suis financièrement mieux assis que lui, d’autant que même les véhicules qui lui servent de déplacement sont de la propriété de Cri-2002 en dépit du fait qu’il fait croire faussement que c’est à lui que la DDC  a attribué la Toyota 4.X4.

Pendant ce temps, il paie les nouveaux venus, les amis et  relations de famille.  Quelle leçon de morale une telle personne soit disant âgée peut-elle donner à la postérité ? Absolument aucune.

A la lumière de tout ce qui précède, il est impossible de laisser Sall continuer sur la pente de destruction des principes et valeurs fondateurs de Cri-2002 sous mes yeux et sous les yeux d’autres valeurs premières dégoutées de son comportement à tel point qu’elles ne veulent plus s’asseoir avec lui.

Conclusion :

Sall doit savoir permanemment qu’il a juste du répit et non du repos.

Le sort le jugera  irréversiblement et impitoyablement pour ce que ses deux mains ont accompli. Et nul lecteur de nos différents articles  ne le prendra  en pitié  car suffisamment informé sur la face réelle de l’homme, face réelle qui ne plaide guère en sa faveur.

En appui à cet article,  la photo de passation entre notre cher 1er Président Maître Abdoulaye Sékou Sow et  Sall sous l’œil vigilant de monsieur Mamadou F. KEITA en fin 2003 au Centre Djoliba.

Bamako, le 20 octobre  2019

Le Secrétaire  à l’organisation depuis aout 2000

Secrétaire Permanent depuis février 2010.

Mamadou F. Kéïta

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here