Real Madrid, Zidane : “La pression est toujours là”

L’entraîneur français des Merengue a prôné l’union sacrée devant les médias ce lundi et ne compte pas rendre les armes si facilement.

Le Real Madrid de Zinedine Zidane n’a pas le droit à l’erreur contre Galatasaray ce mardi soir. Après avoir perdu leur place de leader ce week-end au profit du FC Barcelone suite à leur défaite contre Majorque, les Merengue se doivent de réagir pour éviter de se retrouver dans une situation invivable dans les prochains jours. D’autant plus que le début de campagne européenne du Real Madrid est loin d’être à la hauteur des attentes et qu’un nouveau faux-pas mettrait en grand danger l’avenir européen du club espagnol.

Real Madrid, Zidane en danger en cas de défaite contre Galatasaray

En conférence de presse, Zinedine Zidane a évoqué la pression autour de son cas : “Un match capital pour mon avenir ? Je ne sais pas. Tu ne peux pas me demander. Moi, je veux être là, sur le banc, toujours. On connaît la situation. Mais ta question, tu dois la poser à quelqu’un d’autre. Je ne suis pas surpris, non. Les gens sont libres de donner leur avis. Je l’ai vécu comme joueur, puis comme entraîneur (…). J’aime aussi ces moments compliqués, un peu difficiles”.

“On est sur le même bateau”

“Il faut sortir de ce mauvais pas. Il n’y a pas que les victoires. Il faut se sortir de là, faire face, avec de la personnalité. C’est ce qu’on va essayer de faire demain. Cela fait 18 ans que je suis là, je sais où on est. La pression est toujours là. On connaît la situation. Ça ne changera rien. Il restera encore beaucoup de matches, on essaiera jusqu’au bout. La pression, les questions sur mon avenir, ça, ça ne changera pas“, a ajouté le Français.

Zinedine Zidane a confessé être touché par certaines critiques : “Je ne vais pas te dire que tout ça ne me dérange pas, je n’aime pas ça, mais je ne peux pas empêcher les gens de donner leur avis. Ce que je peux faire, c’est continuer à donner le maximum. Les joueurs sont les premiers à vouloir gagner, ils veulent être bons. Je n’en ai aucun doute, ils savent que chaque match est scruté. Nous devons montrer que nous voulons inverser la tendance”.

Avant le match capital contre Galatasaray, l’entraîneur du Real Madrid a prôné l’union sacrée : “On est tous ensemble, on ne pointe du doigt personne, on est sur le même bateau, j’ai confiance en mes joueurs, en mon groupe, on va faire un bon match demain. (…) Vous parlez du reste. Moi, je ne me concentre que sur l’entraînement et le match de demain (mardi). (…) Nous savons que nous allons faire un grand match, on est prêt pour ça”.

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here