Mali: le maire de Bamako écroué dans une affaire de malversations présumées

Le maire de Bamako, la capitale malienne, a été écroué mardi dans une affaire de malversations présumées à l'occasion de la passation d'un marché public, a dit à l'AFP son avocate Me Nadia Myriam Biouele. Adama Sangaré a été écroué dans le cadre d'investigations sur l'attribution du marché de l'éclairage de la capitale pendant les festivités du cinquantenaire de l'indépendance du Mali en 2010, a-t-elle précisé. Au moins deux autres intervenants dans cette transaction ont été interpellés, a-t-elle dit.Adama Sangaré est depuis 2007 "maire du district" de Bamako, c'est-à-dire du grand Bamako qui regroupe plusieurs communes, et il est à ce titre une personnalité éminente de la politique malienne. C'est aussi une figure importante de l'Alliance pour la démocratie au Mali (Adema), parti de la mouvance présidentielle.

Il est la dernière en date d'une série de personnalités mises en cause récemment dans des affaires de corruption présumée."Je déplore le fait que la présomption d'innocence soit ignorée. Je suis d'accord pour la lutte contre la corruption, mais elle doit se faire en respectant la loi", a dit son avocate.Très peu de détails sont disponibles sur l'affaire. Celle-ci porte sur un contrat de 500 millions de francs CFA (762.000 euros) entre la mairie et deux sociétés, a-t-on appris de source judiciaire.L'interpellation du maire de Bamako survient alors que le pouvoir fait face aux accusations d'impuissance devant la dégradation de la sécurité et des conditions de vie dans un pays en guerre, éprouvé par les violences jihadistes et intercommunautaires et la pauvreté.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here