Performance des hôpitaux du Mali: Sikasso sur la plus haute marche du podium

L’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (Aneh) a célébré vendredi 18 octobre 2019 la Journée de restitution des résultats de l’évaluation des performances des hôpitaux au titre de l’année 2018,  sous la présidence du ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé.

Ladite cérémonie a également enregistré la présence des membres du Cabinet, des services du département, les représentants des douze établissements hospitaliers et l’hôpital Mère-Enfant de Luxembourg, le groupement des consommateurs et les partenaires techniques et financiers. Le colonel-major  Karim Camara, Directeur général de l’Aneh, a rappelé l’importance de cette journée  pour l’Etat malien et la place que les hôpitaux occupent dans notre système de santé. Selon lui, depuis 2007, les équipes de l’Aneh vont dans tous les 12 établissements publics hospitaliers et l’hôpital Mère-Enfant le Luxembourg” pour les évaluer à travers certains indicateurs de performance choisis de commun accord avec les hôpitaux. Au terme de ces évaluations, des rapports individuels pour chaque hôpital et un rapport de synthèse sont élaborés. Ces différents rapports décrivent de façon transversale la performance de chaque établissement hospitalier à travers le niveau de ses indicateurs, dixit le DG. Il dira ensuite que la performance de chaque établissement est déterminée à la suite d’un processus d’attribution de score, conformément au manuel de procédure du dispositif validé par l’ensemble des acteurs hospitaliers. Ce manuel précise les acteurs, leurs rôles, le fonctionnement du dispositif, les indicateurs de performance, les modes de calcul  et d’autoévaluation, la subvention particulière et sa clé de répartition. Ces évaluations Concernent entre et autres  le respect de la loi hospitalière, les questions d’hygiène et de l’assainissement de l’hôpital, les conditions de traitement et de l’accueille des patients et le niveau de satisfaction des malades. C’est partant de tout cela que l’hôpital de  Sikasso est classé premier hôpital  performant au terme de l’année de 2018 avec un score de 93%, suivi de l’hôpital du Mali avec un score de 63%. L’hôpital Mère-Enfant Le Luxembourg vient en troisième position avec un score de 62%. Chacun de ces hôpitaux a reçu respectivement un diplôme de reconnaissance, auquel s’ajoute un Ciwara pour l’hôpital de Sikasso pour avoir été l’hôpital le plus performant. Il faut noter que l’hôpital Gabriel Touré et celui du Point G ont été classés respectivement dernier et avant denier, avec un score de moins (-97 %) pour Gabriel Touré et moins (-78%) pour le Point G.  Ces résultats ne sont pas surprenant pour qui connait l’état dans lequel se trouvent les hôpitaux Gabriel Touré et du point G. Les conditions d’hygiène  des toilettes laissent à désirer. S’y ajoute la panne des équipements techniques. Il y a beaucoup à faire au niveau de plateau technique dans ces deux structures, les usagers se plaignent beaucoup, ils ne sont pas satisfaits.

Par ailleurs, le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, à l’entame de son propos, a déclaré qu’il est important d’avoir une obligation de rendre compte. S’il n’y en a pas, il n’y aura jamais, dit-il, obligation de résultats et de transparence. Selon le ministre, il ne faut pas avoir peur de cette restitution. Ce n’est pas fait pour juger les hôpitaux, mais apprendre ceux-ci à progresser ensemble. C’est une comparaison saine.

Yoro Sidibé

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here