Baha ‘u’ llah, Fondateur de la foi baha’ie : « la terre n’est qu’un seul pays et tous les hommes en sont les citoyens »

L’Assemblée spirituelle nationale des Baha’is du Mali a organisé, mardi 15 octobre dernier, une conférence de presse au Mémorial Modibo Kéita. C’était à l’occasion du bicentenaire des anniversaires de la naissance des Manifestations jumelles, le Bab et Baha ‘u’llah. L’assemblée les a présentés comme deux messagers, nés respectivement en 1819 et en 1817, en Iran. Les conférenciers étaient Seydou Doumbia, Mme Adama Diakité, Jean-Jacques Yem et Marion Beya.

Mme Adama Diakité a indiqué qu’il s‘agit de deux messagers apparus en un moment où le monde était dans l’obscurité. Seydou Doumbia a précisé qu’à l’époque, les hommes étaient divisés sur leur foi et on tuait l’enfant qui venait de naitre, s’il s’agissait d’une fille, car, la société de l’époque était guerrière. Selon les conférenciers, c’est dans ce contexte de division que sont apparus les deux messagers pour apporter l’unité et la paix. Il a décrit la personnalité sainte du Bab, une manifestation qui a été exécutée en Iran, après avoir déclaré à la Mecque, lors d’un pèlerinage, qu’il était l’objet de leur célébration. Seydou Doumbia a fait l’historique de la manifestation du Bab, martyr, dont le ministère n’a duré que six ans. Toutefois, le Bab, de son vrai nom, Ali Muhammad, était l’annonciateur de Baha ‘u’llah, né Mirza Husayn Ali, dont les enseignements tournent autour des principes fondamentaux de l’unicité de Dieu ; l’unicité de la religion et l’unicité du genre humain. Pour Baha ‘u’llah, « l’objet fondamental de la foi de Dieu et de sa religion est de sauvegarder les intérêts de la race humaine, d’établir son unité et de développer entre les hommes l’esprit d’amour et de fraternité. » il a, aussi, écrit : « la terre n’est qu’un seul pays et tous les hommes en sont les citoyens. »
Marion Pléa a parlé des activités de base des Baha’is, en l’occurrence, l’éducation des enfants. Ce sont les activités qui sont le soubassement de leur communauté, a expliqué Jean-Jacques Yem.
Aujourd’hui, il y a plus d’un millier de Baha’is, au Mali. Ils sont 7 millions dans le monde, issus de plus de 2100 groupes ethniques répartis dans plus de 218 pays et 46 territoires dépendants. Plus de 190 pays célèbrent ce 200 ème anniversaire de la naissance du précurseur de la foi baha’ie, à travers diverses activités. Les 29 et 30 octobre prochain, L’Assemblée spirituelle nationale des Baha’is du Mali fêtera ce bicentenaire au Mémorial Modibo Kéita.

B.D./Canarddechaine.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here