Maison digitale: l’outil de l’inclusion sociale de la femme

La ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme DIAKITE Aissata TRAORE, a inauguré le mardi dernier la Maison digitale des femmes de la rive droite de Bamako. À l’image de celle-ci, la Fondation Orange Mali entend construire une dizaine, en collaboration avec Positive Planet International.

La cérémonie a eu lieu à la Maison de la femme de la rive droite de Bamako où se trouve la Maison digitale. Outre la ministre en charge du département, il y avait la représentante Positive Planet International et l’Administratrice générale de la Fondation Orange. Des autorités politiques, traditionnelles, des responsables et leaders d’organisation des femmes de la commune V, en particulier, ont été également les témoins de l’événement.
S’exprimant à cette occasion, l’Administratrice de la Fondation Orange Mali, Hawa DIALLO, a rappelé que l’organisation de cette activité s’inscrit dans le cadre de la commémoration du mois de la solidarité dans notre pays. Selon elle, le programme Maisons digitales de la FOM est une politique d’appui et de soutien à la femme. L’initiative est basée sur la formation à l’éducation financière en vue de favoriser l’insertion socio-professionnelle des femmes.
Dans cette Maison, les femmes et filles sont formées aux notions de base de la gestion des activités génitrices, la comptabilité simplifiée, la gestion financière et le marketing. Ces modules contribuent à l’épanouissement de la femme et de la fille. Avec ce dispositif, la Fondation Orange s’engage auprès des femmes en difficulté et leur offre un programme de formation numérique. À l’image de la Maison digitale de la rive droite, la FOM prévoit d’équiper une dizaine.
« Nous allons faire en sorte d’élargir ce programme à l’ensemble du territoire. Pour la construction de ces Maisons, nous sommes déjà, à plus de 50 millions de FCFA », a expliqué Hawa DIALLO, ajoutant que ce projet participe de la contribution de la FOM à la lutte contre la pauvreté et au chômage dans le pays.
Pour réussir le pari, la Fondation Orange n’est pas seule. À cet effet, elle a signé un accord de partenariat avec Positive Planet International, en vue de soutenir l’autonomisation financière des femmes, à travers le projet d’appui aux femmes entrepreneures vulnérables au Mali. Outre la formation, des bénéficiaires du programme sont soutenus afin qu’elles puissent développer leur propre projet, a indiqué la représentante de Positive Planet International.
Ainsi, certaines femmes, à l’image de Mme Togo Kadiatou MALLE, ont pu s’installer à leur compte. Au cours de l’événement, elle a témoigné avoir bénéficié du soutien du programme pour ouvrir son commerce de vente de produits locaux. Grâce à cette activité, rien n’est plus comme auparavant, soutient-elle.
« Je trouve mon compte dans ce je suis en train de faire. Ce projet contribue vraiment à lutter contre la pauvreté et permet la création d’emploi », a déclaré Mme Togo Kadiatou MALLE avant lancer un cri de cœur aux bénéficiaires.
« Avec ce projet, on doit donner le bon exemple afin qu’il puisse être pérenne tout en permettant à d’autres femmes d’en bénéficier », a-t-elle poursuivi.
Avant la coupure du ruban de réception du joyau, la ministre, dans ses propos, a salué et félicité la FOM et ses partenaires pour la mise en œuvre de cette initiative. Sans doute, elle contribue à faciliter l’insertion professionnelle des femmes et des jeunes filles, développer des activités génératrices de revenus à leur profit, à travers l’alphabétisation, a déclaré Mme DIAKITE Aissata TRAORE. Aussi, elle a exprimé son attachement à l’initiative dont l’objectif cadre avec les priorités de son gouvernement.
« Ce geste de la Fondation Orange Mali vaut son pesant d’or », a-t-elle déclaré, tout en restant convaincu qu’avec l’autonomisation de la femme, sans doute le pari sera gagné.

Par Sikou BAH

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here