Bicéphalisme au sein du Conseil national de l’Ordre des médecins du Mali : Le verdict du tribunal de la Commune III attendu le 4 novembre prochain pour ordonner la mainlevée du compte bancaire

Cette affaire de bicéphalisme au sein du Conseil national de l’Ordre des médecins du Mali continue de défrayer la chronique. En d’autres termes, il existe deux bureaux au sein dudit Conseil. Le bureau dirigé par Dr Adama Berthé a été élu le 7 avril 2018 pour un mandat de 4 ans tandis que l’autre bureau, présidé par Mouminatou Katilé, a été mis en place, le 2 février 2019. Ce qui a créé de vives polémiques au sein du Conseil national de l’Ordre des médecins. Mouminatou Katilé occupait le poste de vice-présidente dans le bureau du Dr Adama Berthé.

Selon nos informations, beaucoup de griefs ont été formulés à l’encontre du Dr Adama Berthé pour motiver ainsi son limogeage. On peut citer les décisions prises de façon unilatérale et engageant le Conseil, la gestion opaque à travers des dépenses fictives et colossales, ainsi que des partenariats contre nature. Il lui est reproché également d’être promoteur de deux cliniques. Ce qui est une violation des textes du Conseil.

Voilà pourquoi les autorités étaient présentes à la mise en place du bureau dirigé par Mouminatou Katilé. Et malgré une correspondance que lui a adressée Dr Douga Camara, Inspecteur en chef de la Santé, Dr Adama Berthé a refusé de reconnaître la nouvelle équipe.

Malgré plusieurs démarches, Dr Adama Berthé a catégoriquement refusé de remettre les dossiers du Conseil national de l’Ordre des médecins à la disposition de Dr Mouminatou Katilé. Pour rentrer dans ses droits, Dr Katilé a saisi la Banque de Développement du Mali (Bdm-sa) le 23 mai 2019 afin de procéder au changement des signatures du compte N°26001093073-88 au compte du Conseil.

Entre temps, Dr Adama Berthé, lui aussi, a envoyé une lettre à la Banque pour non-exécution de la correspondance de Dr Mouminatou. Suite à cette histoire, Dr Berthé a finalement transporté l’affaire devant la justice en portant plainte contre Dr Mouminatou et un certain Alkadri Diarra, devant le Procureur de la Commune VI pour “usurpation de titre et de fonction”. Par jugement N°381 en date du 25 juin 2019, le tribunal de Grande instance de la Commune IV a déclaré Dr Mouminatou Katilé et Alkadri Diarra non coupable.

On se rappelle que le compte bancaire du Conseil national de l’Ordre des Médecins du Mali avait été aussi saisi auprès de la Bdm-sa. Il s’agira donc pour le tribunal d’ordonner la mainlevée.

                                                                                  

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here