Le ministre de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté, Hamadoun Konaté : “La solidarité, c’est la capacité de ressentir ce que vit l’autre et la volonté de l’aider à vivre mieux…”

“Le choix du parrainage d’Habib Sissoko est une reconnaissance pour les efforts déployés par le Cnosm en vue d’une inclusion des personnes handicapées…”

Selon le ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Hamadoun Konaté, “le mois de la solidarité est un moment pour la communauté nationale de ressentir et de faire ressentir notre sentiment d’union pour le bien-être de chaque Malienne et de chaque Malien”. Et le parrain de la 3ème semaine thématique dédiée aux personnes handicapées s’appelle Habib Sissoko, président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). Elle se déroulera du 28 octobre au 3 novembre 2019 à travers différentes activités.

Comme lors des précédentes éditions, le ministre en charge de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté, Hamadou Konaté a livré un discours le 13 octobre dernier pour lancer officiellement les activités de la 25ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Nous vous publions le discours intégral du ministre.

“C’est un réel plaisir et une grande fierté de procéder au lancement des activités marquant la célébration de la 25ème édition du mois de la Solidarité et de la Lutte contre l’exclusion.

Le mois de la solidarité est un moment pour la communauté nationale de ressentir et de faire ressentir notre sentiment d’union pour le bien être de chaque malienne et de chaque malien.

Depuis 2001, le Gouvernement a institué le mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, célébré chaque année au mois d’octobre.

C’est un moment de communion mais aussi de réflexion sur le comment améliorer le vivre ensemble et le comment apporter sa contribution individuelle à cette amélioration du vivre ensemble.

La solidarité, c’est la capacité de ressentir ce que vit l’autre et la volonté de l’aider à vivre mieux mais c’est aussi l’aptitude à apporter sa contribution à l’action collective de réduction des inégalités et de protection des conquêtes du bien-être collectif.

En république, la sécurité est la première conquête publique mais elle est aussi le socle sur lequel, dans la paix, peuvent se développer toutes les actions concourant à l’amélioration et à la consolidation de la situation économique et sociale de tous les citoyens.

La 25ème édition du mois de la Solidarité et de la Lutte contre l’Exclusion se tient dans un contexte particulièrement marqué par la dégradation de la situation sécuritaire sur toute l’étendue de la région sahélienne avec ses conséquences au plan social et au plan économique.

Il est dès lors absolument justifié d’appeler à une expression spécifique de solidarité de tous nos compatriotes pour la conquête de la sécurité et de la paix dans notre pays et sur toute l’étendue de la zone sahélienne touchée.

La République, c’est le bien le plus précieux que nous partageons tous. Mais, c’est aussi le creuset où se forgent nos personnalités et se prépare l’avenir des futures générations. Dès lors, le mois de la solidarité 2019 ne serait-il pas hors de son propos s’il n’appelait à la mobilisation pour la sécurité nationale ?

La générosité intelligente, c’est celle qui se préoccupe du renforcement des capacités productives et ensuite contributive de la majorité des Maliens.

Nul n’est heureux de dépendre. Nul ne devrait être fier d’assujettir les faibles au pouvoir de sa générosité.

Voilà pourquoi le souhait de cette 25eme édition est d’appeler à une générosité qui garantit la dignité et qui renforce l’effort national à préserver le bien le plus précieux : la vie de chaque Malien et de chaque malienne.

Face aux dangers qui menacent les fondements de la République, c’est au nom d’une responsabilité citoyenne que chacun de nous doit placer sa force et son intelligence a profit du renforcement de la sécurité nationale.

Au moment où se prépare la rencontre de tous les fils de notre pays autour de la question centrale de la mobilisation pour le Mali, il est dès lors justifié que le Gouvernement retienne pour l’édition 2019 du Mois de la Solidarité, le thème suivant “Contribuer à la sécurité nationale est une responsabilité citoyenne et un devoir de solidarité”.

En effet, la nature de la menace à la sécurité nationale est si atypique que la solidarité nationale doit s’exprimer à travers une convergence de l’effort de tous les citoyens pour combattre cette menace dont le mode opératoire rend difficile sa localisation.

Une indifférence face aux efforts entrepris pour la juguler pourrait s’apparenter à un appel à la suspension du temps sur nos espérances. Ainsi que vous le savez, la sécurité nationale est une responsabilité citoyenne. Chacun doit se sentir concerné et apporter sa contribution à son édification.

Pour cette 25eme édition, le Gouvernement a choisi comme Marraine, le Général Coulibaly Kani Diabaté, Médecin militaire, ancienne Présidente de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes légères.

A cette occasion qu’il me soit permis de remercier très chaleureusement les marraines et les parrains des éditions précédentes passées pour la qualité de leur investissement qui nous a permis d’imprimer une dimension toute particulière à ces éditions.

La marraine de l’édition 2019 incarne l’institution de défense et de sécurité qu’elle a servie avec honneur. Le Gouvernement de la République a retenu de célébrer la femme, citoyenne de tous les jours, dans son action de renforcement de la sécurité mais aussi le rôle de la femme, cette compagne efficace et discrète que la communauté internationale a célébrée en dédiant l’année 2019 de l’action humanitaire à la femme travailleuse humanitaire.

Comme chaque année, le Mois de la Solidarité sera réparti entre 4 semaines thématiques.

– La 1ere consacrée aux personnes âgées, parrainée par Cyril Achcar, opérateur économique. Cette semaine démarrera avec la visite de nos autorités aux ainés. C’est une visite de reconnaissance pour leur action au renforcement d’un Mali digne et libre. C’est aussi une école pour la jeunesse et pour les générations montantes. École de sagesse et de savoir être.

– La 2e semaine est réservée à la Femme et à l’Enfant. Elle sera parrainée par Youssouf Sangaré ancien Secrétaire Général du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, dont toute la carrière a été dédiée au développement et à la protection sociale.

– La 3e semaine est dédiée aux personnes en situation de handicap. Elle sera parrainée par Habib Sissoko, Président du Comité National Olympique et Sportif du Mali. C’est une reconnaissance pour les efforts déployés par le comité Olympique National en vue d’une inclusion des personnes handicapées dont les résultats obtenus sur le plan national et international sont très satisfaisants.

– La 4e semaine est dédiée à la jeunesse, à l’emploi et à l’entreprenariat. Elle est parrainée par Ibrahima Diawara, Opérateur économique, Président Directeur Général des usines Stone, dont le parcours et l’attention pour la jeunesse a guidé le choix.

Pendant un mois, nous nous interrogerons, mais surtout nous nous mobiliserons autour des Institutions de la République pour créer et renforcer la chaine de solidarité contre l’insécurité nationale et pour le Mali éternel.

Permettez-moi, pour terminer, de saluer tous les partenaires du mois de la solidarité et toutes les initiatives individuelles et collectives pour faire de ce mois un moment d’appel de la dignité, de l’honneur et de la fraternité de tous les maliens.

Vive la Solidarité nationale et internationale;

Vive la 25ème Édition du Mois de la Solidarité et de la Lutte contre l’Exclusion;

Vive le Mali un et indivisible;

Vive le Mali dans une Afrique unie et prospère.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here