Sommet de sotchi : IBK plaide pour le G5 Sahel

Fidèle à la tradition, le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, a, au cours du premier sommet Russie-Afrique, défendu la cause du G5 Sahel. Sollicitant l’accompagnement de son homologue Russe, Vladimir Poutine, IBK a précisé : l’instauration d’un environnement de paix et de sécurité dans le Sahel constitue de nos jours un défi majeur à relever pour la stabilité des pays ouest-africains, du Maghreb et même le reste du monde.

 Une diplomatie agressive, mais dans la dignité. C’est la stratégie adoptée par le chef de l’Etat malien depuis quelques années pour une meilleure opérationnalisation du G5 sahel, une force importante pour la lutte contre le terrorisme et le développement du Sahel. A ce sujet, il a tenu de nombreuses déclarations à l’Union africaine, aux Nations-unies, en France et aux USA. IBK ne se lasse jamais.

La semaine dernière, au cours du premier sommet Russie- Afrique, il a encore plaidé la cause de ce regroupement sous-régional. Pour IBK, le G5 sahel a fortement besoin de l’amitié de la Russie dans ce domaine de la lutte contre le terrorisme, domaine dans le lequel le pays de Poutine est qualifié. Le Sahel souffre en toutes ses parties, cette guerre asymétrique qui nous a été imposée, imposée à nos peuples. L’instauration d’un environnement de paix et de sécurité dans le sahel constitue de nos jours un défi majeur à relever pour la stabilité des pays ouest-africains, du Maghreb et même le reste du monde, a-t-il insisté. Il ajoute : aujourd’hui aucun pays, quels que soient ses moyens, n’est en mesure, tout seul, d’y faire face. C’est pourquoi, précise-t-il, nous avons créé en mutualisation nos forces le G5 Sahel. Je vous invite monsieur le président Poutine à nous apporter votre concours à ce G5 Sahel pour le rendre plus pertinent et plus efficace. Beaucoup de choses nous ont été promises et nous sommes encore dans l’attente de ces promesses-là, a-t-il affirmé.

En bon défenseur de la dignité africaine, le président malien a indiqué que les pays du Sahel défendent aujourd’hui les valeurs communes à l’humanité, qu’il (le Sahel) constitue une digue qui, s’il venait à rompre, n’épargnera aucun pays. C’est de cela qu’il s’agit et non pas de mendier, nous ne sommes pas des mendiants, nous sommes des hommes dignes, debout dans la tempête et dans le vent pour affronter les défis modernes, a-t-il précisé.

Ce sommet, qui a enregistré la participation d’une quarantaine de Chefs d’Etat, des représentants de l’Union africaine, des représentants de l’Euro-asiatique et d’un millier hommes d’affaires ; était consacré à la paix, à la sécurité et le développement. La Russie a des initiatives et des projets de coopération en matière de hautes technologies pour le continent.  C’est pourquoi, la rencontre de Sotchi a été marquée par des entretiens bilatéraux, une journée dédiée aux secteurs privés, aux milieux d’affaires, etc.

En marge du Sommet, IBK s’est entretenu avec le président algérien avant de rencontrer en tête-à-tête le président Vladimir Poutine. Le président IBK a profité de l’occasion pour largement évoquer ses attentes en matière de coopération contre la lutte antiterroriste.

Sory I. Konaté

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here