Jugé pour « coups mortels » sur la servante Aminata Diallo Abdoulaye Diallo acquitté par les jurés pour cause de démence

Dans le cadre des travaux de la 2è session de la Cour d’assises de Bamako, la Cour a jugé, hier, mardi 29 octobre, l’affaire Abdoulaye Diallo, accusé de » coups mortels » sur l’aide ménagère de la famille, Aminata Diallo.

Selon les informations, Abdoulaye Diallo, âgé de 27 ans, est un commerçant domicilié à Baco-djicoroni, en Commune V du district de Bamako. Il s’en est pris à l’aide ménagère de la famille, en la personne de Aminata Diallo, lors d’une de ses crises psychiques. Ce douloureux évènement, qui a défrayé la chronique, est survenu dans la journée du 31 août 2015. Ce jour-là, Abdoulaye Diallo, sous l’emprise d’une crise psychique, s’est servi d’un couteau pour poignarder la servante dans la cour du domicile familial.

Selon l’arrêt de renvoi, les raisons expliquant ce geste relèveraient du fait qu’Aminata lui aurait adressé des propos déshonorants, qui l’ont mis hors de lui-même. Aussi, s’est-il emparé du couteau pour perforer le thorax de la pauvre fille. Blessée, la pauvre s’est dirigée vers le bureau de son patron contigu au domicile familial. Sitôt, une voiture mobilisée a transporté la servante à l’hôpital où elle succombera des suites de sa blessure.

Devant la Cour, dans un état pitoyable, l’accusé, ayant eu la parole en premier, a informé les jurés que la victime avait contracté une dette envers lui, dont elle ne s’est pas acquittée. Le jour du drame, il avait réclamé cette somme à la bonne qui s’est moquée de lui, déclenchant le geste malheureux. Avant de continuer dans ses explications, il a réclamé aux jurés de l’argent, une attitude qui a ému le public dans la salle d’audience de la Cour.

Dans son réquisitoire, le Procureur s’est rendu compte de la démence de l’accusé. Et sur place, le certificat médical attestant que l’accusé souffre de trouble psychique a été versé dans le dossier. Ainsi, le ministère public a requis que l’accusé soit interné dans un centre psychiatrique. Quant à la défense, elle a plaidé dans le même sens que le parquet tout en évoquant la maladie de son client.

Aux termes des débats, l’accusé a été acquitté par la Cour dans son verdict final. Elle a déclaré que le jeune Abdoulaye Diallo est atteint, depuis longtemps, d’une grave affection psychiatrique.

Ababacar DIOUF- stagiaire

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here