Mali : Manque d’affluence dans les centres de révision des listes électorales

 Le ministre chargé de l’Administration du territoire, Boubacar Alpha Bah, a fait, le mardi passé, le tour de trois centres de révision des listes électorales  à Bamako et périphérie.  Le constat est décevant en termes d’affluence.

-Maliweb.net- Au Mali, les opérations annuelles de la révision des listes électorales prendront fin ce 31 octobre 2019.  Les municipalités chargées de l’exécution des opérations semblent enregistrer, une fois de plus, un manque d’engouement autour de cet exercice.

En tout cas,  c’est le constat qui ressort au terme de la visite de terrain du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, qui était accompagné des responsables de la division de la MUNISMA.

Le centre  de Moribagougou, commune contiguë à Bamako, en passant par le commune I jusqu’à la commune II du district de Bamako, l’affluence  des populations  autour de la révision des listes électorales  à 48 heures  de la fin des opérations laisse à désirer.

Durant un mois, la commune de Moribabougou n’a enregistré que 118 transferts, 75 validations des nouveaux majeurs et 5 radiations. Le même constat amer se poursuit dans la commune I où les agents de la municipalité n’ont enregistré que 51 transferts, 37 cas de validations des jeunes en âge de voter et 5 radiations contre 105 cas de transferts, 8 validations et 38 radiations en commune II. Des chiffres  qui sont en deçà des attentes des autorités et des partenaires  à la consolidation de la démocratie au Mali.

Le Ministre chargé de l’administration du territoire dira, au terme de la visite, qu’il est animé par un sentiment d’organisation réussie des opérations de révisons des listes électorales dans les 800 municipalités du Mali. Cette opération, poursuit-il,  permet de contribuer au fondement de la démocratie malienne, «  la révision des listes électorales permet d’enregistrer les nouveaux majeurs, c’est-à-dire les jeunes en âge de voter, de radier  la liste des personnes décédées et  de corriger les cas de transferts des électeurs vers des nouvelles circonscriptions électorales ».

Dans ce sillage, le directeur de l’Administration territoire, Souleymane Traoré de poursuivre que  les opérations se sont déroulées dans les 800 municipalités du Mali malgré l’insécurité et l’hostilité de certains groupes obscurantistes à la présence des symboles de l’Etat Mali. « Je suis allé moi-même à Kidal, Ménaka  et au centre pour faire le constat. Nos agents ont travaillé partout dans le pays pour réviser les listes électorales », a témoigné Souleymane Traoré, ajoutant  que l’Etat crée les conditions pour permettre aux citoyens d’exercer leur devoir démocratique. Mais, dira-t-Il, il ne peut pas obliger les populations à aller se faire enrôler  dans les listes électorales.  Il semblerait que ce sont les partis politiques qui n’ont pas mobilisé suffisamment leurs militants pour réussir une affluence dans les centres administratifs de révision des listes électorales.

Au Mali, plus de deux milliards de FCFA sont  distribués chaque année entre les partis politiques  par le trésor public comme aide de l’Etat  pour la réussite des opérations de ce genre.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here