Pr Clément Dembélé lors de son meeting : “Les délinquants financiers détournent près de 250 milliards de Fcfa au Mali chaque année”

La Plateforme contre la corruption et le chômage au Mali (Pcc) a tenu, le samedi 26 octobre dernier, sur la place du cinquantenaire, un grand meeting pour dénoncer les mauvaises pratiques de certains hauts cadres du pays et le refus du gouverneur du district de Bamako de donner l’autorisation pour le meeting de Pcc sur le boulevard de l’indépendance.

Le meeting de la Plateforme contre la corruption et le chômage (Pcc) du Professeur Clément Dembélé s’est déroulé en présence de plusieurs membres du bureau Pcc, des associations de lutte contre la corruption et des commerçants détaillants du Grand marché de Bamako.

Le leader de la Pcc a entamé ses propos en appelant les journalistes maliens à œuvrer pour l’éveil de la conscience de la population malienne sur la situation du pays caractérisée par la mauvaise gouvernance, la corruption et le détournement de deniers publics. “Aujourd’hui, il est temps que les Maliens ouvrent les yeux afin que nous puissions mener à bien cette lutte contre la corruption de la Plateforme contre la corruption et le chômage. Le Mali est un pays riche, mais c’est la corruption et le détournement de fonds publics par certains hauts cadres du pays qui freinent son développement. Les Maliens et Maliennes, nous allons entamer la deuxième phase de notre lutte contre la corruption. Cette deuxième phase consiste à pousser les hauts fonctionnaires de l’Etat à déclarer leurs biens au niveau de l’Office centrale de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei)”, a-t-il précisé, avant de mettre en garde le gouverneur du district de Bamako, Baba Hamane Maïga, qui a interdit le meeting de la Pcc sur le boulevard de l’indépendance.

“Très prochainement, nous allons organiser une grande marche dénommée Vendredi noir. Ce jour-là, nous allons faire appel à toutes les régions du pays afin que les Maliens et les Maliennes manifestent leur mécontentement et leur colère. Ce jour-là, personne ne peut nous empêcher de marcher même le gouverneur du district de Bamako. Dès lundi, nous allons également vérifier si le gouverneur Baba Hamane Maïga a déclaré ses biens au niveau de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei). Si nous trouvons qu’il n’a pas déclaré ses biens, alors nous allons exiger sa démission à la tête du Gouvernorat du district de Bamako”, a-t-il laissé entendre.

Selon Pr clément Dembélé, chaque année, les délinquants financiers détournent près de 250 milliards de Fcfa au Mali. “7 000 jeunes devraient avoir de l’emploi chaque année au Mali, mais ils restent toujours au chômage à cause de la mauvaise gouvernance et de la corruption. Nous n’acceptons plus que nos enfants et nos jeunes frères partent plus pour traverser la mer méditerranée au prix de leur vie or ils ont chez nous avons la possibilité de vivre décemment”, dit-il.

Il a conclu ses propos en réitérant l’accompagnement de la Pcc à l’endroit du ministre de la Justice, Malick Coulibaly, et du procureur Mamoudou Kassogue dans leur lutte contre la corruption.

                    Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here