Mort d’un soldat français au Mali : l’Etat islamique revendique l’attaque

Le groupe djihadiste a revendiqué ce samedi l'attaque à la bombe qui a tué le brigadier Ronan Pointeau.
Le groupe Etat islamique a revendiqué ce samedi soir l'attaque à la bombe au Mali, qui a tué un militaire français. Le brigadier Ronan Pointeau, du 1er régiment de spahis de Valence, est mort après le déclenchement d'un engin explosif au passage de son véhicule blindé dans cette région où l'armée malienne a essuyé la veille une attaque meurtrière, elle aussi revendiquée par Daech.

«Les soldats du califat ont pris pour cible un convoi de véhicules des forces françaises (...) près d'Indelimane, dans la région de Ménaka, en déclenchant un engin explosif», indique l'Etat islamique dans un communiqué signé «Province Afrique de l'Ouest», publié sur ses chaînes Telegram.

La France est engagée depuis 2014 dans l’opération Barkhane, qui vise à combattre les groupes djihadistes de cette région désertique qui s’étend au Mali, au Burkina Faso, au Niger, au Tchad et en Mauritanie. Cette opération qui dure depuis plusieurs années a fait suite à l’intervention française au Mali (opération Serval) lancée en janvier 2013 pour soutenir les troupes maliennes qui faisaient face à une rébellion islamiste.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here