Dialogue national inclusif : Le Pmds invite les contestataires à la maturité politique

Le lundi dernier, le Parti malien pour la Démocratie sociale a animé une conférence de presse à son siège, à l’ex lycée Kondoso sis au quartier Djélibougou. L’Objectif était d’informer les hommes de médias sur la vie du parti, de la nation et les futures actions qui seront entreprises. Selon le premier responsable du parti, Maouloud Ben Kattra, le Pmds peut être classé comme étant le 208ème parti politique du Mali, mais qu’il ne sera pas un parti qui va simplement amuser la galerie. Au cours des échanges, Maouloud Ben Kattra a aussi évoqué tous les défis auxquels le Mali fait face actuellement, y compris le dialogue national inclusif.

« Le Pmds n’est pas un parti qui est venu pour amuser la galerie » a indiqué d’entrée de jeu Maouloud Ben Kattra. “Nous sommes peut-être le 208ème parti politique, mais nous ne sommes pas tout de même un parti qui va amuser la galerie. Nous voulons marcher lentement, mais sûrement. Nous bâtirons un parti cohérent et constant”, a-t-il dit.

Pour justifier son optimisme, M. Kattra dira que le parti, créé seulement en février 2019, compte à ce jour 37 sections à travers tout le Mali.

Selon le conférencier, le Pmds se caractérise par sa constance et sa cohérence. « Il a déjà choisi sa ligne directrice qui est de soutenir le président de la République El Hadj Ibrahim Boubacar Keita par rapport à son programme « An ka Maliba be ka ta gnè. Nous avons soutenu le président IBK pour sa réélection le 29 juillet 2018 pour un second mandat à la tête du Mali ; nous ambitionnons de soutenir la deuxième mandature du président IBK à travers notre présence massive au sein de la future Assemblée nationale. Une Assemblée nationale qui sera acquise à IBK et qui lui permettra d’exercer son deuxième mandat en toute tranquillité», informe Maouloud Ben Kattra.

Par rapport au dialogue national inclusif, le conférencier a demandé au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, de ne jamais se lasser de tendre la main à ceux qui ne veulent pas y participer.

Selon lui, la participation au dialogue national inclusif s’impose à tous les Maliens comme un devoir patriotique. « Car, si le président et son gouvernement pouvaient résoudre seuls les problèmes actuels du Mali, nous n’allons pas nous retrouver à faire le dialogue. Voilà pourquoi, nous voulons que tous les Maliens participent au dialogue pour résoudre définitivement les problèmes. Nous invitons tous ceux qui refusent d’y participer à faire preuve de maturité et de patriotisme. Le président et les ministres peuvent partir même demain, mais le Mali restera », a dit Maouloud Ben Kattra.

Par rapport à la situation de l’école, le président du Pmds a appelé l’État à s’impliquer davantage pour que les jeunes bénéficient de formations de qualité. Pour ce qui est de l’emploi des jeunes, il a indiqué que du temps où il était ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, il a initié des mesures, qui en principe, devaient réduire le taux de chômage au Mali.

S’agissant de la lutte contre la corruption, le patron du Pmds a affirmé son soutien à la justice, mais qui, selon lui, doit tenir compte du respect de la présomption d’innocence.

Au cours de la rencontre, Maouloud Ben Kattra n’a pas manqué aussi de lancer des flèches aux anciens opposants d’IBK venus grossir le rang de ceux qui émargent à Koulouba. « Notre parti se caractérise par sa constance et sa cohérence. Nous avons aidé IBK pour sa réélection. J’ai aidé IBK et il a été élu quand bien même son élection a été contestée, quand bien même ceux qui le combattaient hier sont, aujourd’hui, plus proches de lui que ceux qui ont travaillé à sa réélection. Mais, c’est son choix et je le respecte. Nous sommes signataires de l’accord politique. Mais, nous l’avons signé après la formation du gouvernement pas parce que nous ne pouvions pas le faire avant. Mais pour éviter qu’on dise que nous nous sommes empressés de signer pour être dans le gouvernement », a-t-il précisé.

ND

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here