Lutte contre la corruption : L’ex-directrice de l’AZI-S.A, Makoye Cissoko, placée sous mandat de dépôt à Bollé

Sale temps pour les présumés coupables de détournements des derniers publics.  L’ancienne directrice générale de l’agence pour l’aménagement  et la gestion des zones industrielles, Madame Makoye Cissoko a été écrouée à la prison pour femme de Bollé à Bamako pour  « abus de confiance »

 -Maliweb.net- L’information relative à l’arrestation de l’ex- directrice générale de l’AZI-SA a été confirmée par plusieurs sources.  Il nous revient que c’est sur instruction du procureur  du Tribunal de la première instance de la commune VI de Bamako que  cette dame a été inculpée, le vendredi dernier, « pour  détournement de fonds publics et abus de confiance ».  Elle aurait été placée sous mandat de dépôts  le même jour à Bollé.

Le malheur de Madame Makoye Cissoko serait parti de l’audit effectué par l’actuel directeur générale de l’AZI, Abdoulaye Maïga, sur la gestion des ressources de l’agence de l’aménagement et de gestion  des zones industrielles du Mali.    Des sources proches du dossier rapportent que l’audit a révélé une mauvaise  gestion des ressources dédiées au fonctionnement de l’AZI dont le montant s’élèverait à des milliards de FCFA.

Selon une autre source, c’est  à la suite d’une plainte d’un particulier « pour abus de confiance » portant sur une somme de plus de 43 millions de FCFA que l’incarcération de Madame Makoye Cissoko à la prison pour femme de Bollé aurait été intervenue. Elle est une femme engagée en politique puisqu’elle est la présidente nationale du mouvement des femmes de l’ASMA-CFP, parti politique dirigé par l’ancien premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga.

Le passage de  Madame Makoye Cissoko à la  tête de cette  agence chargée de l’aménagement de la zone industrielle était longtemps décriée par plusieurs usagers des sites industriels.  En effet, ces industriels installés dans les sites  AZI-SA  accusent ses responsables d’avoir failli à leurs missions. Lesquelles  sont relatives  ‘’ à l’identification, la délimitation, le bornage de terrains à vocation industrielle au Mali avec les services techniques compétents, l’aménagement et la réhabilitation des zones industrielles, la construction de bâtiment pour le compte des promoteurs industriels, l’aménagement d’espaces et d’équipements marchands pour les artisans et petits métiers, les parcs et foires d’exposition ».

Beaucoup d’industriels estiment d’être floués par l’AZI-SA, car elle a été incapable de viabiliser les sites industriels malgré des milliards  de l’Etat et d’autres actionnaires mis à sa disposition. Ce qui explique le manque d’engouement autour des sites AZI à Bamako et à l’intérieur du pays.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here