Attaque contre le camp de l’armée à Indelimane le vendredi 1er novembre dernier Des raisons de ne pas accabler les militaires maliens sur le terrain

Bientôt une semaine après l’attaque meurtrière du camp de l’armée malienne à Indelimane, dans la région de Gao, au cours de laquelle plus de 50 militaires ont été tués, des critiques fusent de partout dénonçant l’absence ou la faiblesse de réaction des militaires sur le terrain. Alors que le déroulement de cette attaque montre combien les soldats ont résisté et n’ont plié qu’aux derniers moments.

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here