Au Mali, les leaders religieux façonnent la politique

Les chefs spirituels du pays dénoncent l’inaction des forces étrangères qui ne parviennent pas à assurer la sécurité

La ministre des Armées, Florence Parly, a réaffirmé l’engagement de la France à aider ses partenaires africains à lutter contre la recrudescence des attaques djihadistes dans la zone sahélienne. Elle était mardi à Bamako, troisième étape d’une tournée qui l’a conduite au Tchad, au Burkina Faso et au Mali.

« Le combat contre le terrorisme est un combat de longue haleine, a expliqué mardi à Bamako Florence Parly, au troisième jour de sa tournée sahélienne. Une guerre ne s’évalue pas à chacune des batailles qui est menée. » La ministre des Armées achevait au Mali une visite entamée au Tchad puis au Burkina Faso. Objectif : remobiliser ses partenaires dans une période difficile.

Vendredi dernier, cinquante soldats ont encore péri à Indelimane au nord du pays dans une attaque contre l’armée malienne revendiquée par l’Etat islamique au Grand Sahara.

Source l'opinion.fra

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here