Réforme du Secteur de la Sécurité au Mali Les inspecteurs de service de sécurité outillés par DCAF

C’est ce vendredi 8 novembre que prendra fin un atelier de cinq jours organisé par le Centre pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité (DCAF), en partenariat avec l’Inspection des services de la sécurité et de la protection civile (ISSPC). Cette session vise à renforcer les capacités des inspecteurs de l’Inspection des services de sécurité et autres services d’inspection de la Police, de la Gendarmerie, de la Protection civile et de la Garde nationale.

Ainsi, durant cinq jours, les participants ont été édifiés sur la maîtrise du risque et le contrôle interne. Parmi les personnalités qui ont effectué le déplacement, on peut citer le Coordinateur résident de DCAF au Mali, Christian Kodia, le Contrôleur Général de police, Samba Kéïta et bien d’autres.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le Coordinateur-résident de DCAF au Mali, Christian Kodia a mis l’accent sur le fait que ces formations visent à mieux appréhender le rôle de l’Inspection des services. Pour lui, il s’agit d’un mécanisme destiné à améliorer la qualité des services.

De son côté, le Contrôleur Général de police, Samba Kéïta a espéré qu’à l’issue de cette formation, les participants pourront mieux mener leurs missions de contrôle et d’évaluation.

Parmi les objectifs visés par cette session figurent notamment le renforcement des connaissances des Inspecteurs des Services de la Sécurité et de la Protection Civile en matière de cartographie des risques; le développement chez les Inspecteurs de la culture et des pratiques de management des risques; leur outillage pour l’évaluation des systèmes de contrôle interne des structures du département chargé de la sécurité et de la protection civile.

Plusieurs thématiques seront abordées par les participants lors de cette session. Il s’agit, entre autres, de la réalisation de sessions théoriques sur le contrôle interne et ce qui le distingue de l’audit interne, qui a un regard indépendant, une Vision globale du contrôle interne pour une assurance raisonnable, pertinente et robuste du contrôle interne.

Cette session vise également à contribuer à la stabilité et à la sécurité humaine au Mali dans le cadre établi par l’Accord de paix de Bamako et conformément au programme d’action 2013-2018 du gouvernement malien, par le biais de la mise en place d’institutions fortes et responsables et du rétablissement de la sécurité des personnes et des biens sur tout le territoire national.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here