Conférence de presse du FSD : «Notre armée est victime de l’insouciance et de la gabegie du régime », dixit Soumaïla CISSE

Suite à l’attaque du camp des FAMAs à INDELIMANE la semaine dernière, qui a fait plus de 50 morts dans le rang de nos militaires, les leaders du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) ont animé une conférence de presse ce jeudi 07 octobre à la maison de la presse de Bamako. Selon l’Honorable Soumaïla CISSE et ses alliés, le régime d’IBK est le principal responsable des différents carnages au Mali. Ils s’opposent à la stratégie de défense adoptée par le régime et propose des mesures pour galvaniser le moral des troupes au front.  

« Notre armée est victime de l’insouciance et de la gabegie du régime. Elle souffre de la même maladie que les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, des transports, de l’élevage, en un mot, tous les secteurs d’activité. », indiquel’honorable Soumaïla CISSE comme étant les raisons de la faiblesse de notre outil national.

Pour ce faire, honorable Soumaïla CISSE était accompagné au présidium par M. Moussa S. COULIBALY, Dr Choguel K. MAÏGA, Me Mountaga TALL, M. Konimba SIDIBE et M. Aboubacar Abdoul TOURE.

Ensuite, critiquant le régime, le chef de file de l’opposition politique affirme que la bonne gouvernance ne tombe pas du ciel. Qu’elle se réfléchit, se planifie et gère. Qu’elle exige l’obligation de rendre compte. La bonne gouvernance, c’est avoir un capitaine qui tient fermement la barre en eau trouble. Un peu plus loin, il indique que la stratégie de cantonnement des militaires adoptée par le régime est mauvaise.

Dr Choguel K MAÏGA se penche sur le soutien du peuple envers l’armée nationale, ‘’L’armée malienne n’a jamais manqué de soutien de la part du peuple. Il n’y a aucune composante de la classe politique ou de la société civile qui a vilipendé l’armée. Au contraire, c’est le régime qui le fait à travers ses discours’’, précise-t-il.

Quant à l’ancien général des armées, Moussa S COULIBALY, le régime a assez montré son incapacité à gérer les affaires publiques. Pour lui, ‘’Le régime est incapable de dire ce qu’il veut. C’est pourquoi, nos soutiens ne savent pas comment nous aider’’. Donc, il est temps que les maliens se débarrassent de ce régime.

Le président du parti CNID, Me Mountaga TALL, préconise la conscientisation du peuple, la convergence des forces des maliens qui sont en colère contre les tueries et le soulèvement du peuple pour réaliser le changement.

Pour honorer les militaires morts sur le champ d’honneur, le FSD propose d’ériger un cimetière national pour accueillir nos soldats morts pour la patrie. Ce cimetière national servira de lieu de recueillement et de souvenir. Puis, Eriger un carré des martyrs à chaque fois que cela est utile. Eriger aussi un mémorial de souvenir. Ensuite, les soldats doivent bénéficier d’un statut social : le statut de mort pour le service à la nation entre autres.

Aussi, dans le nombre des propositions, le FSD demande à chaque malien et à chaque malienne de faire un sacrifice en direction de notre armée et aux familles de nos soldats. La nation malienne doit être reconnaissante.

A la fin, le FSD déclare ça suffit, ‘’ça suffit avec cette majorité silencieuse. Ça suffit avec les veuves. Ça suffit pour ne plus être la risée de nos voisins et de la communauté internationale.’’.

Sory Ibrahim TRAORÉ 

 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here