La BCEAO tient la deuxième édition de la semaine de l’Inclusion financière, du 18 au 23 novembre

La deuxième édition de la Semaine de l’Inclusion financière dans l’UEMOA va se tenir du 18 au 23 novembre prochain.

Organisée par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), cette initiative va, pendant une semaine, se pencher sur les questions importantes relatives à l’inclusion financière.

Le thème retenu pour cette deuxième édition de la semaine est : "La digitalisation au service de l’inclusion financière : enjeux pour le secteur financier et les Etats membres de l’UEMOA".

"L’objectif principal de cette deuxième édition est d’échanger avec les parties prenantes sur les enjeux de la digitalisation des paiements pour le secteur financier et les Etats membres de l’UEMOA, les risques liés à l’utilisation des nouvelles technologies financières ainsi que les mesures à mettre en œuvre pour protéger les consommateurs des services financiers. Un benchmark est également prévu sur la question, en vue de partager les meilleures pratiques en la matière", indique un communiqué de la BCEAO.

La cérémonie officielle de lancement de la semaine de l’inclusion financière aura lieu au siège de la BCEAO, le 18 novembre. "Plusieurs panels de discussions, un forum de haut niveau et une foire de l’inclusion financière" sont par ailleurs prévus.

À la suite de la cérémonie d’ouverture, les travaux vont se poursuivre et ils seront axés autour de 5 panels.
-Les avancées et perspectives de la stratégie régionale d’inclusion financière dans l’UEMOA

-Les technologies disruptives - leçons apprises et approches des régulateurs

-Les institutions financières de l’UEMOA à l’ère du numérique - opportunités et stratégies

-La transformation digitale appliquée aux Administrations - initiatives identifiées dans l’UEMOA et impact sur la croissance économique

-La digitalisation des chaînes de valeur agricoles - opportunités pour les petites et moyennes entreprises (PME) et les producteurs ruraux.

Les activités qui vont se dérouler au siège de la BCEAO sur deux jours (18, 19 novembre) verront la participation de "plus de 250 personnes provenant des Ministères en charge des Finances, des banques, des systèmes financiers décentralisés (SFD), des établissements émetteurs de monnaie électronique (EME)".

Aussi, des acteurs "des services postaux, des intermédiaires en opérations de banque, des opérateurs de télécommunication, des Fintech, du GIM-UEMOA, des institutions partenaires, d’organismes internationaux ainsi que de la BCEAO" y prendront part.

Pour la deuxième journée de la semaine de l’inclusion financière, le 19 novembre, un Forum de haut niveau sur le thème "Promouvoir la culture financière pour une protection accrue des consommateurs" est prévu. Ensuite, les différentes sessions de la journée s’articuleront autour de 3 enjeux fondamentaux.

-Les mécanismes de protection des usagers des services financiers de l’UEMOA - cadre réglementaire et initiatives récentes

-Les cadres de protection des consommateurs

-L’éducation financière des populations de l’UEMOA

"De même, des ateliers parallèles sur le numérique au service de l’éducation financière des jeunes, des femmes, des agriculteurs et des petites et moyennes entreprises seront organisés", précise la note.

Les différentes directions nationales vont ensuite prendre le relais à compter du 20 jusqu’au 23 novembre. Les activités dans les directions nationales seront marquées par "des ateliers nationaux sur la digitalisation des paiements des Etats et des chaînes de valeur agricoles ainsi que sur les innovations en matière de services financiers. En outre, des sessions de sensibilisation sur l’éducation financière et la protection des consommateurs seront organisées dans les Etats".

L’organisation d’une foire de l’inclusion financière dans les 8 États de l’UEMOA va marquer la clôture de la semaine. Elle est destinée à "permettre aux institutions financières de présenter aux populations, leurs produits et services et aux Autorités de supervision et de régulation, les procédures et mécanismes de gestion des réclamations des clients."

MC

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here