Maouloud Nabawi Soufi Baptême 2019 : Cheick Soufi Bilal a fait la différence entre l’Islam, la Culture et le Culte au cours de son prêche

Dans la nuit du 15 au 16 novembre, la communauté musulmane des soufis a célébré le baptême de la naissance du Prophète Mohamed (PSL)  au Stade omnisports Modibo Keita. A travers cette célébration un grand prêche  a été fait par le Grand Guide Spirituel International des Soufis, El Hadj Khalif Cheick Soufi Bilal Diallo sur le thème : l’Islam, la Culture, le Culte.

A l’entrée du stade, le Grand Guide Spirituel International des Soufis, El Hadj Khalif Cheick Soufi Bilal Diallo, vêtu d’un grand boubou purement cotonnade  fut accueilli par une haie des scouts anwar promotion Général Moussa Diawara  et de la Côte d’Ivoire et aussi par ses disciples.

Au cours du prêche, le Grand guide dans un premier temps a  développé le thème : l’Islam, la Culture, le Culte et ensuite parler de la vie et des œuvres du Prophète dans la société en se référant aux maliens qui de jour en jour sont dans les débauches.

Cheick Soufi Bilal

Par rapport au thème, le Cheick Soufi Bilal expliquera que l’Islam est la dernière religion abrahamique s’appuyant sur le dogme monothéisme absolu et prenant sa source dans le Coran, considéré comme la parole d’Allah révélé à Mohamet, proclamé par les adhérents de l’Islam comme étant le dernier prophète d’Allah, au VII siècle en Arabie au Sud-ouest de l’Asie. En ce qui concerne la culture, il dira que c’est une civilisation appropriée à tout peuple qui désigne les connaissances en tout genre d’un individu, sans spécialisation. En se référant aux valeurs de l’Islam qui sont universelles et intemporelles, donc susceptibles d’être acceptées par tout un chacun quelque soit sa culture. Pour cela, il ajoutera qu’il nous incombe alors d’aborder les principes de l’Islam avec sagesse, en adoptant la culture dans laquelle nous sommes. Par exemple, je suis Bambara pas arabe mais je suis musulman sans pratiquer la culture arabe, je peux prier avec un costume car le boubou est la tenue traditionnelle des arabes… En faisant la différente entre le culte à l’islam et la culture, Cheick Soufi Bilal dira que le culte en dehors du message révélé par Mohamet Psl qui est l’islam en respectant les présentistes d’adorer Allah.  Est aussi l’ensemble des formes extérieures, des manifestations  collectives par lesquelles l’homme honore Dieu….

Pour son second volet de la vie et des œuvres du prophète dans la société en se référant aux maliens qui de jour en jour sont dans les débauches. Soufi Bilal dira qu’aujourd’hui au Mali plus de pitié envers les uns et autres, plus d’amour de son prochain car on vole les derniers publics, nos hôpitaux sont des mouroirs du fait de la corruption et détournements. Chacun fait ce qu’il veut sans s’inquiéter, plus de patriotes et pourtant selon le Cheick Soufi Bilal, le Prophète Mohamed nous enseigne que vous devrions être des modèles pour nos sociétés, éviter de s’accaparer des biens de l’autrui et aussi à tout temps en tout lieu il faut savoir pardonner à son prochain….

Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net 

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here