Ousmane Chérif Madani Haïdara, Président du Haut conseil islamique du Mali : «Malgré la présence de Barkhane et de la Minusma, rien n’a été fait pour diminuer l’insécurité au Mali… »

La communauté musulmane malienne a célébré la fête du Maouloud (Naissance du Prophète PSL) le dimanche 10 novembre 2019 sur toute l’étendue du territoire national. Pour la circonstance, le président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), Ousmane Chérif Madani Haïdara, guide spirituel des ançars a organisé une grande prêche au stade du 26 mars de Bamako dans la nuit du samedi 09 novembre au dimanche 10 novembre 2019. Au cours de cette cérémonie, Ousmane Chérif Madani Haïdara a mis l’accent sur la situation d’insécurité que traverse le Mali dominée par les attaques terroristes occasionnant des morts d’hommes. « Malgré la présence de la force française Barkhane, la Minusma rien n’a été fait pour diminuer l’insécurité au Mali, la guerre continue au Mali, nos soldats sont tués par la trahison », a-t-il dit.

Lors de cette prêche ayant durée plus d’une heure de temps, l’organisateur Ousmane Chérif Madani Haïdara, guide spirituel des ançars a souhaité la paix au Mali. Avant de signaler que tous les imams sont en train de prêcher pour la paix au Mali. « Le Mali n’a pas besoin de guerre mais de paix », a-t-il dit. Il a souhaité le repos éternel des forces armées maliennes tombées sur le champ de l’honneur. A ses dires, tous les Maliens doivent prier pour les FAMA. Il a fait savoir que le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) va prendre des dispositions pour non seulement contribuer à l’effort de guerre, mais aussi, inviter l’ensemble du peuple malien à contribuer à l’effort de guerre. « Tout bon musulman doit aimer sa patrie. En guise d’aide aux forces armées maliennes, dès demain, je donne 10 millions de FCFA au gouvernement malien pour l’armée malienne », a précisé Ousmane Chérif Madani Haïdara, guide spirituel des ançars. Il a saisi l’occasion pour inviter les forces étrangères au Mali à changer leur stratégie afin que la paix règne au Mali. « Malgré la présence de la force française Barkhane, de la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali), rien n’a été fait pour diminuer l’insécurité au Mali. Je ne dis pas qu’ils ne sont pas en train de faire quelque chose, mais, nous, qui ne sommes pas dans le domaine militaire, ne sommes pas satisfaits », a-t-il dit. Ousmane Chérif Madani Haïdara a rappelé que la Minusma a été reçue dans le temps par le groupement spirituel des leaders religieux. « Ce jour là, la Minusma nous a signifié qu’elle a été appelée et qu’elle n’est pas venue au Mali pour lutter contre le terrorisme mais d’être une force d’interposition pour éviter la guerre. Pour nous, c’est une bonne chose car s’il n’y a pas de guerre, tôt ou tard, il y aura la paix. Mais malgré leur présence, la guerre continue au Mali, nos soldats sont tués par la trahison et c’est Dieu seul d’où vient cette trahison. Nous qui ne sommes pas des soldats, nous croyions qu’ils ont des matériels pour détecter les gens (terroristes, bandits) à distance. Avec des matériels de ce genre, et étant une force d’interposition, pourquoi les soldats maliens sont en train d’être tués sans qu’ils ne soient alerté ? Nous voulons réellement comprendre cela. Nous ne sommes pas en train de les accuser mais nous voulons savoir pourquoi cela est possible », a souligné le président du HCIM, Ousmane Chérif Madani Haïdara, guide spirituel des ançars. A cet effet, il a souhaité que le mandat de la Minusma soit robuste capable de traquer les terroristes. « Nous demandons au Gouvernement malien, au Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) d’œuvrer et de demander à leur tour, au conseil de sécurité des Nations Unies pour le changement du mandat de la Minusma (sous chapitre 7) afin de leur permettre de lutter contre le terrorisme », a souhaité Haïdara devant un public acquis à sa cause. Selon lui, après la tuerie des soldats maliens il y a environ deux mois, le Haut conseil islamique du Mali (HCIM) a demandé à rencontrer la Minusma en vain. Haidara a invité l’ensemble des Maliens à aider le gouvernement pour le soutien des soldats Maliens. Il a lancé un appel pressant au peuple malien à contribuer à l’effort de guerre.  Par ailleurs, il dira que la majorité des Maliens sont des musulmans. « Rien ne pourra se faire au Mali aujourd’hui sans les musulmans », a indiqué Ousmane Chérif Madani Haïdara, guide spirituel des ançars.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here