Bamako : Randonnée pour contrer le diabète

Vêtus de T-shirts blancs, des membres d’associations dont le Lion’s Club Bamako ont organisé à Bamako une randonnée le 17 novembre, journée internationale du diabète. Cette marche partie du Musée national à partir de 6 H 30 a pris fin au Centre nationale de diagnostic du diabète. «Chaque année, les Lions organisent cette marche sur 5 à 10 kilomètres parce que la prévention du diabète, c’est d’abord des activités physiques et diminuer la consommation des sucres », a expliqué le Pr. Mamadou Soungalo Traoré, membre du Lion’s Club Bamako Sokala.

Selon le Pr. Traoré, les signes du diabète passent souvent inaperçus à beaucoup de Maliens qui ne les connaissent pas. « Quand vous constatez que vous urinez beaucoup la nuit, que vous buvez beaucoup et que vous mangez beaucoup, allez vous faire dépister. Et cela est gratuit », a-t-il poursuivi.

Pour Mbo Ibrahim, membre fondateur du Club Bamako Excellence, cette marche avait pour but de prévenir le diabète puisqu’il n’y a pas de profil type de la maladie. C’est à dire qu’on soit jeune, vieux riche on peut être malade du diabète sans le savoir. «Malheureusement nous ne sommes pas assez instruits sur les spécificités de cette maladie : à savoir comment on peut l’attraper, comment ça évolue, comment on peut la prévenir », a-t-il déclaré.

Cette marche, en plus de fournir des efforts physiques, vise quelque part à motiver les Maliens à prendre l’habitude de fournir des efforts physiques qui leur permettraient de mieux supporter le diabète. « Là beaucoup de personne ont compris qu’en marchant un minimum de 30 minutes trois fois par semaine, on peut éviter cette maladie », a continué Mbo Ibrahim.

Abondant dans le même sens, Abdoulaye Singaré, également membre de Bamako Excellence, a indiqué que cette maladie n’épargne aucune couche sociale. « Il est prouvé que l’on consomme ou pas du sucre, on peut attraper le diabète. Donc, nous avons décidé de nous joindre à d’autres associations pour promouvoir le sport de prévention. C’est une maladie qui n’épargne personne puisque les recherches montrent que même les enfants de 0 à 3     ans peuvent en être malades dès la naissance», a-t-il commenté.

Avant considéré comme la maladie des riches, le diabète est aujourd’hui  un vrai problème au sein de la société malienne, un problème de santé publique. C’est pourquoi les organisateurs de la randonnée du dimanche dernier espèrent que plus de personnes les joindront au prochain rendez-vous. C’est pour cela qu’ils ont décidé de faire sortir les gens dans la rue et de les inciter à se faire dépister au centre qui est dédié à cet effet à Bamako.

Soumaila T. Diarra

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here