Semaine des victimes de la COMADDH : La CVJR informe les victimes sur son mandat et ses réalisations

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR) était à l’honneur lors de la semaine des Victimes de la Coalition Malienne des Défenseurs des Droits Humains (COMADDH) , le Mardi 19 Novembre 2019 à travers une conférence débat sur sur les missions, les acquis et attentes par rapport a la CVJR. Cette onférence était animée par Me Aliou Keita commissaire à la CVJR, elle était moderée par Me Kadidia Traoré Doucouré, vice présidente de la Commission Nationale des Des Droits de l’Homme (CNDH). Plus d’une centaine de victimes ont pris part à cette conférence

Sur les missions de la CVJR, le conférencier Me Aliou Keita a affirmé que la mission de sa structure est d’enquêter sur les cas de violations graves des droits de l’homme individuelles et/ou collectives commises dans le pays, et spécifiquement celles commises à l’égard des femmes et des enfants ; de mener des enquêtes sur les cas d’atteinte à la mémoire individuelle et/ou collective et au patrimoine culturel; d’ établir la vérité sur les violations graves des droits de l’homme et les atteintes aux biens culturels ci-dessus cités, en situer les responsabilités, et proposer des mesures de réparation ou de restauration; de créer les conditions de retour et de la réinsertion sociale des personnes réfugiées et déplacées ; de favoriser le dialogue intra et inter communautaire, la coexistence pacifique entre les populations, et le dialogue entre l’Etat et les populations ;de promouvoir auprès des communautés le respect de l’Etat de droit, des valeurs républicaines, démocratiques, socioculturelles et du droit à la différence et de faire des recommandations dans le domaine de la prévention des conflits.

Parlant des réalisations Aliou keita a indiqué qu’a la date du 04 novembre 2019, 15 396 dépositions ont été recueillies dans les antennes/bureau et auprès des équipes mobiles. Pour une meilleure approche dans la collecte et le traitement des dépositions, la CVJR a mis en place une base de données, une cartographie partielle des allégations relatives aux violations des droits de l’Homme au Mali a été mise en place pour permettre d’avoir une vue globale des violations par période, par région, par catégories d’acteurs.

Certaines victimes ont exprimé leur insatisfaction face par rapport à la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR) notamment sur le non traitement des victimes sur un même pieds d’égalité.

Msingaré/aBamako.com

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here