Formation des acteurs de la justice : la croisade contre la corruption et la délinquance financière au menu des débats

Réussir le combat contre la corruption et la délinquance financière. Tel est le sujet  au cœur d’un ‘’ Master class’’  de formation de 4 jours  sur la lutte contre la corruption  à l’institut national de la formation judiciaire (INFJ).

Maliweb.net La session de formation  organisée par le projet Canadien Rédevabilité publique et participation des femmes au Mali s’est ouverte, le mardi dernier, à l’Institut national de la formation judiciaire. Les magistrats des pôles économiques et financiers  de Bamako, Kayes et Mopti ainsi que les agents d’autres  instances  maliennes de lutte contre la corruption et la délinquance financière prennent part à cette formation.  Elle intervient au moment où la justice malienne est engagée dans une croisade contre la délinquance financière faisant déjà plusieurs personnes arrêtées.

Les  modules relatifs ‘’ à l’économie politique de la corruption, les catalogues des infractions relevant de la compétence du Pôle économique et Financier, transactions illicites et blanchiment d’argent : dynamiques au Mali … impact de la corruption sur les femmes et les filles au Mali, les pratiques de corruption dans la passation des marchés publics’’,  seront développés par les experts ou praticiens de droit de notoriété internationale spécialisés dans la gouvernance du secteur privé et légalité de genres, la lutte contre le blanchement de capitaux et le financement du terrorisme.

Pour le  directeur de l’INFJ, Toubaye Koné,  les sujets  susmentionnés permettront aux participants d’approfondir la compréhension du phénomène de la corruption ainsi que des moyens de lutte contre ce fléau qui mine le développement de notre pays.    Le directeur du l’Institut de poursuivre que la délinquance financière est l’un des fléaux qui mine aujourd’hui le développement de notre pays, sape nos institutions démocratiques, ralentit le développement économique et contribue à l’instabilité du pays.

Le chef de cabinet du ministre chargé de la justice, Bakary Soloba Coulibaly  d’indiquer que  cette formation  arrive à point nommé, car, dit-il, elle  renforce les actions du gouvernement dans la  lutte contre la corruption  et la délinquance financière. Pour lui, l’heure n’est plus aux discours ou aux tergiversations. Il s’agit plutôt, selon lui,  ‘’ d’engager des  actions fortes, avec professionnalisme et loyauté pour asseoir la crédibilité et l’efficacité nécessaires pour inverser la tendance fâcheuse quant à la profondeur de la corruption dans notre pays et arriver à des résultats probants’’. Avant de poursuivre que la stabilité des institutions et la paix sociale dans notre pays dépendent de la qualité et de la crédibilité de notre système judiciaire.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here