Protection sociale : la plateforme du Registre Social Unifié lancée

Le ministre de la santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a procédé le jeudi 28 novembre à l’hôtel Salam au lancement officiel de la plateforme du Registre Social Unifié (Rsu). Maliweb.net – En raison de la crise politique récente, de la dégradation de la situation sociale (déplacés, refugiés, baisse du revenu par habitant) et de l’aggravation de la crise alimentaire et nutritionnelle, le Mali bénéficie actuellement d’un grand nombre d’appuis extérieurs dans le domaine de l’action humanitaire et de la protection sociale.
C’est dans ce cadre que le gouvernement et la Banque mondiale mettent en œuvre, depuis août 2013, un projet d’urgence de Filets Sociaux, le projet Jigisemejiri (« l’arbre de l’espoir »).Ce programme apporte un appui institutionnel pour la mise en place du Registre Social Unifié, qui est une base de données au niveau national où sont enregistrés les non contributifs et les contributifs de la protection sociale. C’est une partie du système d’Information globale de la protection sociale pour une meilleure coordination et régularisation des interventions. D’une manière générale, le RSU sert d’outil de référence pour toutes les interventions dans le cadre de la protection sociale. Il constitue aussi un outil d’aide à la décision pour la définition des Politiques de Protection sociale à travers l’exploitation des données variées disponibles sur les ménages. Pour le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé la mise en place du Registre Social Unifié permet aux autorités d’avoir un outil performant de la gestion des politiques de protection sociale. Cet outil, assure le ministre de la Santé et des Affaires sociales, est un instrument de coordination essentiel pour partager les données et éviter les duplications d’offre de service auprès des mêmes bénéficiaires ainsi que les effets pervers. Le RSU, selon le chef du département de la Santé et des Affaires Sociales, devra prendre en compte tous les bénéficiaires de la sécurité sociale et surtout les bénéficiaires des programmes des filets sociaux. « C’est désormais la porte d’entrée privilégiée pour toutes les initiatives de protection sociale au Mali », a insisté le ministre Michel Hamala Sidibé. « Le RSU est l’aboutissement d’un processus inclusif, participatif et laborieux », a renchéri la cheffe de file des Partenaires techniques et financiers, Lucia Elmi. Malgré la guerre et les conditions difficiles le gouvernement ne cesse de déployer des efforts dans la prise en charge des problèmes sociaux auxquels la population est confrontée. De son côté, la Directrice des opérations de la Banque mondiale au Mali, Mme Soukeyna Kane a rappelé la particularité des filets sociaux, qui démarré en 2013 pour atténuer les effets de la crise avec un double objectif : procéder à des transferts monétaires ciblés en faveur des ménages pauvres et souffrant de la sécurité alimentaire et établir un pilier national de filets sociaux pour mieux protéger et promouvoir le développement humain autour d’un outil de coordination. Les informations sur les RSU sont disponibles à l’adresse suivante : www.rsu.gouv.ml. Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here