6eme congrès ordinaire du CNJ : Amadou Diallo à la tête d’un nouveau bureau de 45 membres

Le 6ème congrès ordinaire du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ) s’est tenu, du 27 au 28 novembre 2019, à Koutiala, sur le thème «L’unité dans la diversité». L’objectif de ce congrès était le renouvellement des membres du comité directeur. À l’issue des travaux, Amadou Diallo a été élu président du Conseil national de la jeunesse du Mali.

Créé en 2000, le Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ) est la faîtière de l’ensemble du mouvement associatif-jeune du Mali. Il constitue un instrument de promotion du dialogue institutionnel, de la médiation et du maillage territorial dans le cadre de la structuration associative dans notre pays.

Le 6ème congrès du Conseil national de la jeunesse du Mali, dont l’objectif était le renouvellement des membres de son comité directeur, a réuni, dans la capitale de l’or blanc, plus de 200 jeunes venus des communes, cercles et de toutes les régions du Mali. À l’issue des deux jours de travaux, Amadou Diallo a été élu président du comité directeur du Conseil national de la jeunesse du Mali, avec 135 voix sur les 190 délégués présents. Il dirige un bureau de 45 membres.

Le nouveau président a appelé les jeunes à l’unité afin de bâtir le Mali dans la paix. «Nous plaçons notre mandat sous le signe de la cohésion et nous tendons la main à tous les jeunes car le Mali a besoin de tous ses jeunes» a déclaré ne nouveau président.

Le représentant du ministre de la Jeunesse et des Sports, Amedi G. Bathily, qui a présidé les cérémonies d’ouverture et de clôture du 6ème congrès du Conseil national de la jeunesse du Mali, a félicité le nouveau président du CNJ, Amadou Diallo, tout en l’exhortant à s’engager pour relever les défis (éducation, formation, emploi, santé, migration et bien d’autres) auxquels la jeunesse malienne fait face. Il a réaffirmé la disponibilité du département de la Jeunesse et des Sports à accompagner le Conseil national de la jeunesse du Mali.

Le film de l’élection

Pour ce 6ème congrès ordinaire du Conseil national de la jeunesse du Mali, onze candidats s’étaient déclarés. Sur les 197 délégués convoqués, 190 avaient fait le déplacement de Koutiala. Après l’ouverture des travaux du congrès, le mercredi 27 novembre, des négociations ont été menées pendant plusieurs heures en vue de la mise en place d’un comité directeur consensuel du CNJ.

«J’étais candidate mais à un moment donné, nous avons opté pour l’unité et la cohésion de la jeunesse. C’est ainsi qu’avant qu’on ne se retrouve dans la salle pour le vote des délégués, il y a eu un vote à main levée à l’interne entre les 11 candidats sous la houlette des négociateurs.

Au terme de ce processus, 7 candidats ont voté pour Amadou Diallo, Ousmane Diarra dit Gousno a eu 2 voix c’est-à-dire sa propre voix et celle de Sory Diarra de la commune V. Abakary Touré s’est abstenu. Moi-même, je m’étais abstenue mais à la dernière minute, je me suis associée à la majorité car je me suis dit qu’il faut mettre l’intérêt de la jeunesse et du pays au-dessus de tout. C’est après cette étape que nous nous sommes retrouvés dans la salle pour le vote des délégués qui ont plébiscité Amadou Diallo», a déclaré Fatoumata Diouara, l’unique candidate à la présidence du CNJ.

Lors du vote des délégués sur les 8 candidats présents dans la salle, seul Amadou Diallo a présenté une liste qui avait fait l’objet d’un consensus avec 7 autres candidats, Ousmane Diarra dit Gousno et deux autres candidats ayant quitté la salle auparavant. À l’issue du vote, la liste présentée par Amadou Diallo a obtenu 135 voix sur les 190 délégués présents.

Abdrahamane Diamouténé

Le Débat

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here