Cote d’Ivoire: Nathalie Yamb expulsée du pays par le régime Ouattara

Elle est devenue une icône continentale après son discours, au Sommet de Sochi, contre le «néocolonialisme français» en Afrique. Ses postes sur les réseaux sociaux, contre le régime d’Alassane Dramane Ouattara, sont relayés par des milliers de fans. Nathalie Yamb, la Conseillère Exécutive de l’opposant Mamadou Coulibaly, candidat à l’élection présidentielle de 2020, a été expulsée, hier soir, de la Côte d’Ivoire.

«Activités incompatibles avec l’intérêt national». Ce sont les griefs des autorités ivoiriennes contre Nathalie Yamb. Camerounaise d’origine, l’activiste a été expulsée vers la Suisse, pays dont elle a aussi la nationalité. Quelques heures plus tôt, La «Dame de Sochi» a été entendue et placée en garde à vue par la Préfecture de Police d’Abobo, avant que son arrêté d’expulsion ne soit signé par le ministre ivoirien de l’Intérieur, le très puissant Hamed Bagayoko.

Cette mesure contre l’opposante intervient moins de cinq jours après que le président Alassane Dramane Ouattara ait déclaré qu’il sera candidat, pour un 3e mandat, si ses adversaires historiques, Bédié et Gbabo, sont, eux-aussi, candidats.

Dans l’avion qui l’amène à Paris, avant Zurich, la Conseillère Exécutive de Mamadou Coulibaly, président du parti Lider et ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, donne, elle-même l’information sur son expulsion. «La lutte continue», affirme-t-elle.

En cette année 2019, Nathalie Yamb n’est pas la seule personnalité à être expulsée de Côte d’Ivoire. L’activiste Kémi Séba, militant anti-FCFA et anticolonialiste français, avait été expulsé, lui aussi, de Côte d’Ivoire pour «risques de troubles à l’ordre public».

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here