Mairie de Kalaban-coro : Le Conseil communal répond aux frondeurs

Longtemps dénigré par les maires dissidents, le Conseil communal brise le silence pour clamer haut et fort la fausseté des accusations portées contre lui. C’était le samedi 30 novembre 2019 à la faveur d’une conférence de presse tenue dans la salle de réunion de la mairie.

Le Conseil communal de Kalaban-coro est sorti de son silence en vue de faire triompher la vérité sur le dénigrement dont il fait l’objet depuis longtemps. L’occasion a été saisie par le porte-parole du Conseil communal, Lamine Sangaré, non moins 3ème adjoint au maire, pour faire savoir que les frondeurs n’ont d’autres ambitions que d’éclabousser les autres responsables de la mairie afin de prendre leurs places.

Selon le conférencier, les maires dissidents ont juré d’atteindre leur objectif, celui de révoquer le maire principal comme il a été ainsi en commune VI du district de Bamako. A l’en croire, ces frondeurs sont au nombre de six dont les 1er et 2ème adjoints. L’interlocuteur du jour trouve que c’est une minorité qui a comme stratégie de relayer des informations erronées à tout bout de champ et par voie de presse.

Du point de vue de monsieur Sangaré, l’objectif de la rencontre est de faire comprendre aux populations le rôle néfaste que  ces frondeurs jouent. Le porte-parole du Conseil communal a clarifié l’histoire de morcellement, l’affaire Sibiri Coulibaly à propos des cinq hectares en titre foncier, l’achat d’engins lourds à plus de 99 millions FCFA.

Par ailleurs, sur sa lancée, il a énuméré quelques réalisations de la mairie de Kalaban-coro en deux années et demie. Pour lui, il s’est agi de travailler pour améliorer les recettes. Au nombre des réalisations, il a évoqué l’adduction d’eau potable par la réalisation de forages ; l’électrification de certaines artères pour lutter contre l’insécurité ; la réhabilitation des salles de classes, l’appui des centres de santé en les dotant de matériels, la construction de dix bureaux dans la cour de la mairie. S’y ajoute la construction de six salles de classes à Tiébani. A ses yeux, toutes ces réalisations ont été faites sur fonds propres de la mairie.

A noter que le conférencier Sangaré n’a pas manqué d’inviter les adjoints dissidents à regagner les rangs du Conseil communal et de demander aux populations de leur faire confiance.                                    

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :



Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here